Compétitions africaines des clubs de la Caf : Esae Fc sans pitié, Buffles tenus en échec

782

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’équipe de l’Ecole supérieure d’administration, d’économie, de journalisme et des métiers de l’audiovisuel (Esae Fc) a pris une bonne option pour le second tour du préliminaire de la Coupe de la Confédération. Pour cause, en déplacement sur le stade Cheick Boydiya Nouakchott en Mauritanie, samedi 10 août 2019, Esae Fc a été sans pitié devant l’Asc Snim. La formation de Clément Adéchian a tout simplement pulvérisé les locaux sur leurs propres installations (0-5). Ulrich Dah Acheffon (12e et 63e), Erick Akplogan (48e), Eric Sewa (56e) et Alfred Linkpon (59e) ont été inspirés et efficaces devant le but adverse. Le vainqueur de la Coupe du Bénin (saison 2018-2019) a donc accompli la mission à moitié en attendant la manche Retour, deux semaines plus tard. Pour une première participation, Esae Fc montre qu’elle est une équipe ambitieuse malgré les maigres moyens. Premier club béninois à gagner à l’extérieur avec un score aussi large (5-0), Esae Fc vient d’écrire une page de l’histoire du football béninois. Cependant, les joueurs de l’entraîneur Richard Bio doivent achever l’œuvre entamée dans deux semaines à Cotonou. En cas de bons résultats, les protégés de Quentin Didavi seront face à Salitas Fc du Burkina-Faso. Ce sera donc un vrai défi pour Esae Fc. Pendant ce temps, 24 heures plus tard, les Buffles du Borgou en Ligue africaine des clubs champions ont été tenus en échec à Cotonou 2 par l’Association sportive des chauffeurs de la Kozah (1-1). Pourtant, c’est Matin’s Friday qui a ouvert le score pour les siens peu avant la pause (1-0, 41e) sur pénalty. Seulement, les locaux ont été rejoints au score alors qu’on s’acheminait vers la fin de la partie. Dans deux semaines, les Buffles vont devoir aller chercher la qualification à Lomé.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite