31ème convention annuelle de l’Eeu : L’Eglise évangélique universelle équipe l’homme de la nouvelle création du Saint-Esprit

825

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

«L’homme de la nouvelle création et l’équipement du Saint-Esprit». C’est le thème qui a alimenté les enseignements au cours de la 31ème convention annuelle de l’Eglise évangélique universelle (Eeu). Du mercredi 07 au dimanche 11 août 2019 à Glo Lohoussa au siège de la montagne de compassion divine, ceux qui ont fait le déplacement ont été édifiés sur le sujet. D’où vient la notion de l’homme de la nouvelle création ? maintenant qu’un croyant est devenu une nouvelle création, pourquoi a-t-il besoin encore de l’équipement du Saint-Esprit ? comment y accéder ? et les évidences de cet équipement, sont entre autres, les aspects du sujet qui ont été abordés. Aux dires de l’orateur principal de la convention, Pasteur Bruno Akowanou, pour être membre de l’église de Jésus-Christ, toute personne née d’une femme doit passer par l’expérience de la régénérescence, c’est-à-dire, la nouvelle naissance ou naître d’Esprit ou encore d’en haut. En réalité, explique-t-il, «si nous sommes nés, c’est pour vivre la vie d’en haut et on ne peut pas vivre la vie d’en haut sans le Saint-Esprit. On ne peut pas manifester l’amour de Dieu sans l’Esprit». «C’est indispensable», soutient-il avec véhémence, d’autant plus que, fait-il savoir, dans le livre des Actes des Apôtres le chapitre 1, le verset 8, Christ avant sa montée au ciel l’a signifié à ses disciples. «…vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit…». Enseignements, prière, séminaire, atelier, célébration, ont meublé cette 31ème convention annuelle de l’Eeu. Au nombre des sous-thèmes, ‘’Le ciel dans vos foyers’’, un séminaire au cours duquel, à entendre Félicia Odjo Awo, les recettes et épices pouvant amener les couples à vivre la plénitude de la paix et partant du bonheur de Dieu sur terre sont servies. Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’évangélisation bat son plein à l’Eglise évangélique universelle. En témoigne la marée humaine qui s’est massée au lieu de la convention ce samedi 10 août 2019. Pour ceux qui y étaient l’an dernier, le constat est que le nombre a grossi ‘’considérablement’’. L’espace, à tout point de vue, était devenu tout petit. L’autre chose qui a retenu les attentions au cours de cette convention qui a pris fin hier, soutiennent certaines lèvres, ce sont les défis sécuritaires et gastronomiques ‘’hautement’’ relevés par le comité d’organisation qu’a présidé Pasteur Emmanuel Ladeyo.

 

Cyrience KOUGNANDE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite