Lutte contre l’insécurité dans le département du Littoral: Le trio Dgpr-Ddpr-Ccc pour garantir la quiétude des populations

217

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les stratégies se peaufinent de façon régulière et les dispositifs sécuritaires mis en place doivent davantage montrer leur efficacité pour garantir la quiétude des populations. Un défi qu’entendent bien relever le Directeur général de la police républicaine (Dgpr), Soumaïla Yaya, le Directeur départemental de la police républicaine (Ddpr) du Littoral et le commissaire central de Cotonou, Jean-Marie Sègle…

Un trio dont le parcours démontre combien il dispose des compétences pour être à la hauteur de la mission à eux confiée. Il s’agit notamment pour le Dgpr, le Ddpr et le Commissaire central de Cotonou de combattre le grand banditisme, faire reculer l’insécurité, traquer les divorcés sociaux dans le département du Littoral précisément dans la capitale économique, la ville de Cotonou. Et le comble, c’est que ces derniers jours, des concertations se poursuivent pour parvenir à la thérapie la plus efficace pour garantir la sécurité aux populations. Outre les instructions données aux différents commissariats du Littoral et les patrouilles à longueur de journée, des actions en faveur de la coproduction de la sécurité publique sont intensifiées. Les populations sont alors invitées à collaborer avec les flics républicains pour déjouer les forfaits des malfrats, démanteler les ghettos et les refuges des divorcés sociaux, appréhender les individus mal intentionnés. Quant aux flics républicains, le message est clair. Point de repos tant que la quiétude des populations peut être troublée. Aux commandes de la police républicaine depuis le 22 juillet 2019, le Dgpr Soumaïla Yaya reste un homme de la situation. L’homme qui a pris l’engagement avec son équipe, de « faire de la Police Républicaine une institution humaine, forte et efficace au service du peuple », a très tôt pris la mesure de la situation en initiant des mesures hardies contre l’insécurité afin de combler les attentes des populations. Du commissariat spécial de Dantokpa au Commissariat central de Cotonou, le commissaire Sèglé Jean-Marie aura démontré tout son mérite et surtout sa capacité à, dans une approche appropriée, combattre l’insécurité. Comptant sur la déterminant de ses éléments, l’homme qui écrit depuis peu, l’une des plus belles pages de l’histoire de la police républicaine, mérite bien un satisfécit au regard des prouesses réalisées. De même, loin d’être un homme de bureau, il se retrouve pour la plupart du temps sur le terrain aux côtés de ses éléments pour réaliser des exploits. Le parcours impressionnant du Directeur départemental de la police républicaine du Littoral reste également un atout considérable pour relever le défi. Toute chose qui augure d’une assurance certaine pour la quiétude des populations de Cotonou, capitale économique du Bénin.

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite