Délivrance de certificats de conformité : À quand finalement le tour des Fcbe, Usl, Pcb…?

574

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Pour le dialogue inclusif)

 Au cours de sa dernière rencontre avec les partis d’opposition, le Chef de l’État Patrice Talon a affiché  sa volonté d’œuvrer à la délivrance des certificats de conformité aux partis de l’Opposition. Il a donné des instructions au ministre de l’intérieur en vue des diligences à cet effet. Des démarches ont été entreprises par les responsables de ces partis à l’endroit de Sacca Lafia, en vue de l’obtention de ce précieux sésame, nécessaire à la reconnaissance légale de tout parti politique au Bénin. Seulement, les conditions posées par la ministre de l’intérieur ne facilitent pas la délivrance de ce document aux partis qui en font la demande. Cependant, force est de constater qu’en dépit des formalités non sans difficultés à remplir, les partis Dynamique unitaire pour le développement (Dud) de Valentin Houdé et l’Union démocratique pour un Bénin nouveau (Udbn) de Claudine Prudencio ont réussi à obtenir leurs récépissés provisoires en vue de la délivrance du certificat de conformité. Des partis pro-Talon qui soutiennent l’action du gouvernement. Dans la même perspective, Claudine Prudencio a encore récemment confirmé l’allégeance de l’Udbn au président Patrice Talon. Même si le professeur Léon Bio Bigou (Vice-président de la Dud) parle d’opposition centriste (dire ce qui est bien et dénoncer ce qui ne va pas), la position des deux partis est claire. Ils apportent leur soutien au Chef de l’Etat. Pendant ce temps, aucun parti de l’opposition n’a pu obtenir le sésame. Le gouvernement est-il en train de jeter le masque confirmant la thèse selon laquelle pour en jouir il faut être obséquieux ? À quand la fin du chemin de croix pour les Fcbe, l’Usl, le Pcb et Re pour le vrai dialogue, le dialogue politique inclusif ? Foncer et le faire sans ces partis qui constituent aujourd’hui presque 80% des électeurs, le gouvernement n’aura pas avancé. Il urge que le nécessaire soit fait de part et d’autre pour qu’aucun camp ne se sente lésé. La paix durable en dépend.

 

Mike Mahouna

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite