Parlement béninois en rouge : Le syndicat a mis en exécution ses menaces

641

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Lundi rouge à l’Assemblée nationale, c’est ce qui a été constaté hier au parlementaire.  C’est ce qu’on peut retenir de l’institution parlementaire en ce début de semaine. Déjà à la cérémonie des couleurs ce matin,  le personnel parlementaire a manifesté sa désapprobation face au traitement  à lui réservé depuis l’avènement de la huitième législature.   Il fustige selon les indiscrétions la décision d’octroyer et de faire voter pour le compte de 2020 un salaire aux suppléants des députés pendant que de leur côté des primes considérées comme des acquis seraient retranchées de leur fiche de paie. Au portail de l’Assemblée nationale est affichée en banderole rouge sur laquelle on peut lire en rouge sur du blanc « CHERS HONORABLES PENSEZ À VOUS ET VOS SUPPLÉANTS MAIS NE TUEZ PAS VOS COLLABORATEURS ». De même,  sur les têtes et aux bras sont attachés des banderoles aussi  rouges, signe de malaise.

Kola PAQUI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite