Construction d’une académie francophone de tennis au Bénin : Homeky, Chausse et Talon donnent plus de détails

847

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Au cours d’une conférence de presse tenue mardi 23 juillet 2019, à Bénin Royal Hôtel de Cotonou, le ministre des sports Oswald Homeky, Daniel Chausse, président de l’Association des Fédérations francophones de tennis (A2ft) et Jean-Claude Talon, président de la Fédération béninoise de tennis (Fbt) sont revenus sur les tenants et aboutissants du projet de construction de l’académie francophone de tennis. Laquelle sera implantée dans la cité balnéaire d’Avlékété, dans la commune de Ouidah les mois à venir.

 

Portée par le Bénin notamment par la Fbt et 40 Fédérations francophones de tennis, l’académie francophone de tennis aura pour mission de former les futurs cadres de tennis, les jeunes élites et offrira des études parallèles. «L’académie comportera quatre type d’activités. Il s’agit d’une école, un cadre d’entraînement et de stage, la formation et un club d’accueil avec des adhérents», a fait savoir Daniel Chausse.  Il a rappelé que trois séries de partenaires portent le projet. Il s’agit de la structure mère l’A2ft (où on retrouvera la Fédération française de tennis), le gouvernement béninois et la Fbt. «C’est un projet qui a une dimension francophone», a-t-il rappelé. A en croire le ministre Oswald Homeky, le gouvernement béninois mettra à disposition le foncier (situé sur la route des pêches et qui est dans la nouvelle zone en développement appelée zone balnéaire d’Avlékété) et va co-financier le projet. «Le Bénin prendra une participation à la hauteur des besoins qui seront exprimés tout en intégrant les contributions des différents partenaires éventuels», a souligné le patron des sports béninois. Il a rassuré que le Bénin ira le plus loin possible pour que ce projet puisse se concrétiser. «L’idée d’avoir dans notre pays une académie n’est pas quelque chose qui étonne. C’est quelque qui rentre dans la droite ligne du Page», fait remarquer Oswald Homeky. Pour lui, cette académie sera au service de tous les tennismen francophones et du monde entier. Pour sa part, Jean-Claude Talon, président de la Fbt a laissé entendre que la concrétisation dudit projet n’est pas une fin en soi mais le début de plusieurs projets à venir. A travers ce projet, le Bénin sera dans les années à venir, un pôle d’attraction des meilleurs tennismen d’Afrique et du monde. Il sera davantage révélé par le sport.

Abdul Fataï SANNI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite