Atelier de l’étude sur l’universalité de l’internet au Bénin : Une première qui servira d’exemple à d’autres pays

257

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’atelier sur l’universalité de l’internet au Bénin a été ouvert, mardi 23 juillet 2019, à Cotonou, par la ministre de l’économie numérique et de la communication, Aurélie Adam soulé. C’était sous la houlette de l’Unesco représentée par le professeur Alain Kiyindou, et en présence des acteurs de l’écosystème du numérique.

« L’atelier de ce jour consacre le lancement de l’étude sur l’universalité de l’internet au Bénin avec comme objectifs de renseigner au moins cent (100) indicateurs, de collecter des informations auprès d’environ quatre-vingts (80) cibles par l’administration d’un questionnaire ou à travers des entretiens semi directifs, en vue d’apprécier les facteurs d’évolution de l’internet et mettre à disposition de l’information fiable sur l’état et l’évolution de l’internet. Elle permettra en outre, une circulation d’informations sur les innovations mises en place par le gouvernement, les acteurs économiques, la société civile et par d’autres acteurs et pourra ainsi servir de modèle pour les pays environnants », a expliqué dans son discours d’ouverture la ministre de l’économie numérique et de la communication, Aurélie Adam soulé. Selon ses propos, l’accès à internet et les usages numériques associés à internet sont devenus des facteurs de croissance économique, de développement humain et d’inclusion sociale dans les pays africains et dans le monde. Or, il se fait qu’en Afrique subsaharienne, l’adoption de l’internet mobile est de 24% contre 47% dans le monde, avec la région Afrique subsaharienne qui compte 40% de la population mondiale non couverte par un réseau mobile large bande. Ces statistiques montrent clairement des inégalités qui, selon la ministre, méritent d’être corrigées par des « actions hardies » afin qu’internet soit omniprésent et au service de tous et reflète la participation générale à son développement et à sa gouvernance. « La Conférence générale de l’Unesco en adoptant le concept d’universalité de l’internet en 2015, a préparé le chemin pour des assises du genre que nous tenons ce jour », a souligné la ministre. Pour Alain Kiyindou, Professeur des universités, Chaire Unesco Pratiques émergentes des technologies et communication pour le développement, qui réalisera l’étude avec un réseau de chercheurs et d’experts de l’Unesco sous l’égide d’un comité consultatif, « cette étude est une première en Afrique et dans le monde » même s’il rappelle qu’avant celle sur le Bénin, il y en a eu une, mais partielle menée au Sénégal. « Mais c’est la première fois qu’une étude de grande envergure est menée. Le Bénin est un pionnier et l’expérience béninoise servira d’exemple à d’autres pays au-delà du continent. Une présentation de cette expérience sera faite dans le cadre du Forum mondial sur la gouvernance d’internet qui se tiendra à Berlin en novembre 2019 », a-t-il laissé entendre. Sur le pourquoi une étude du genre sur le Bénin, le professeur Kiyindou fait savoir que le pays en a besoin, « mais surtout il remplit les conditions nécessaires pour mener à bien cette étude. Ce n’est pas par fausse politesse que je le dis. Telle est vraiment ma pensée. Le pays a mis en place une politique ambitieuse dans le domaine de l’économie numérique sous la houlette de Madame la ministre. Le pays est fortement engagé dans la réalisation des objectifs fixés par l’Unesco et qui ont été synthétisés à travers les indicateurs… ». Après la cérémonie d’ouverture, Emile Kougbadi, Directeur général de l’Agence béninoise du service universel, des communications électroniques et de la poste (Absu-Cep) a procédé à la présentation de l’Agence, de ses réalisations et projets à partir des ambitions du gouvernement pour le secteur puis les défis et perspectives. Suivra, avec l’équipe d’experts, la présentation globale du projet d’étude sur les indicateurs de l’universalité de l’internet au Bénin notamment le chronogramme de l’enquête et les résultats attendus.
M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite