Mairie d’Adjohoun : Roland Da Hefa s’installe

642

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le tout nouveau maire de la commune d’Adjohoun est rentré dans la plénitude de ses fonctions ce mercredi 17 juillet 2019. La cérémonie de passation de charges entre l’ex-maire de la commune d’Adjohoun, Léon Bokovè élu député à la huitième législature et le maire entrant, Roland Da Hefa, s’est déroulée dans la salle de délibération de la commune.

 

Devant les cadres, l’autorité de tutelle, les personnels de la mairie et les populations de la commune d’Adjohoun, Roland Da Hefa, désormais maire de la commune a affiché sa ferme volonté d’œuvrer ensemble avec le conseil communal, à relever les défis qui se posent à la commune : « Les élections sont désormais terminées et nous devons aujourd’hui plus que jamais nous donner la main pour travailler à bâtir notre cité commune. Une cité naturellement pourvue de vastes espaces cultivables, fertiles et de diverses ressources. En plus de la stabilité de son conseil communal, Adjohoun dispose d’un plan de contingence et des documents de stratégie de mobilisation de ressources propres, qui constituent des acquis capitaux.», a déclaré Roland Da Hefa. Il a tenu à rassurer les uns et les autres de l’union sacrée qui régnera au sein du conseil communal durant le reste du mandat. Le nouveau maire d’Adjohoun se dit pleinement conscient des difficultés auxquelles sont confrontées les populations de la commune sur plusieurs plans : « Nous sommes aujourd’hui fortement affaiblis dans la vallée par l’insuffisance d’infrastructures et d’équipements socio-communautaires, la faible implication des femmes, des handicapés et autres personnes vulnérables aux processus de prise de décision et de développement. Aussi, sommes-nous très peu représentés à l’échelle nationale à cause de notre incapacité collective à faire des choix difficiles mais prometteurs et à préparer notre commune à une nouvelle ère. Nos braves paysans font face à d’énormes difficultés du fait de l’absence d’une véritable politique de développement de notre agriculture et de pistes rurales bien construites et régulièrement entretenues. Notre système de santé est caduque et trop onéreux pour nos parents qui sont parfois obligés d’aller dans les communes environnantes pour s’offrir des soins adéquats. Nos écoles sont très peu équipées, et laissent trop de jeunes en situation de déscolarisation. Chaque jour, nous nous préoccupons de l’avenir de cette jeunesse vaillante, volontaire et disponible de notre belle cité, car, notre commune manque de centre de loisirs digne du nom, d’infrastructures sportives et culturelles », a-t-il déploré. Des défis qui à l’en croire, requièrent la participation de tous à l’œuvre du développement.

Sous le signe des réformes

 

L’autorité communale d’Adjohoun a d’ores et déjà placé son mandat sous le signe de grandes réformes : « En nous basant sur nos forces, faiblesses, opportunités et menaces, nous envisageons développer l’économie locale, améliorer les performances du système socio-communautaire et nutritionnel de la commune, améliorer la gouvernance et la participation du genre au développement local et améliorer la gestion de l’espace et des ressources naturelles », annoncera-t-il. Roland Dah Hefa entend inscrire ces réformes dans la ligne droite des actions du gouvernement de Patrice Talon.

Le représentant du préfet du département de l’Ouémé a félicité le nouveau maire pour sa brillante élection tout en déplorant la politique de la chaise vide adoptée par le maire sortant et ses camarades qui ont brillé par leur absence à cette cérémonie.

 

Th. A.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite