Boukoumbé : Plan international salue le Cec de Okouaro

185

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le directeur Afrique de l’Ouest et du centre de Plan International Rotimy Djossaya, accompagné du sous-directeur de la région du Sahel de ladite Ong Mohammed Bah, es allé visiter ce lundi 16 juillet 2019 l’un des centres partenaires d’éducation communautaire du village d’Okouaro dans la commune de Boukoumbé.

 

Cette descente du directeur Afrique de l’Ouest et du centre de Plan International vise à saluer les performances enregistrées dans l’ensemble des 12 centres d’éducation communautaire de l’Atacora. Elle vise également à encourager les apprenants puis les parents et toute la communauté pour leur engagement en faveur de la scolarisation des enfants. En effet, sur les 29 enfants, dont 11 déscolarisés et 17 non scolarisés, inscrits dans le centre pour le compte de l’année scolaire 2018-2019, seuls 16 ont suivi régulièrement les cours, affirme-t-on . Ils ont pris part avec succès aux différentes évaluations et s’apprêtent à être remis dans le système d’éducation formel. Pour Rotimi Djossaya l’éducation est la clé de réussite de tout être humain « Je suis très heureux de voir que ces enfants ont trouvé le chemin de l’éducation qui est le chemin qui nous permet de nous équiper pour l’avenir », a-t-il confié.  Il a exhorté les différents acteurs à maintenir le cap dans une synergie d’action afin que l’ambition de Plan International d’opérer des changements profonds dans la vie de cent millions de filles et de jeunes femmes partout dans le monde soit atteinte.

Quant au maire de la commune de Boukoumbé Richard Yaté Nambimè, il n’a pas cessé de dire toute sa reconnaissance à l’endroit de Plan International pour ses multiples actions sociales. Il a aussi rassuré de l’engagement du conseil communal à accompagner les deux centres de la commune de Boukoumbé.

Il faut rappeler que les centres d’éducation communautaires indiqués, sont créés par Plan international Bénin et mis en œuvre par CBDIBA-ONG (Centre béninois pour le développement des initiatives à la base) pour améliorer l’accès et le maintien à l’école des filles et des garçons de 6 à 15 ans non scolarisés ou déscolarisés. Ils constituent pour eux une passerelle qui leur permet de se reconnecter au système éducatif formel.

Kamilou Amidou (Stag)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite