Bénin/Rencontre Talon-partis d’opposition : Que devient le dialogue engagé par la conférence épiscopale ?

356

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans le communiqué final ayant sanctionné la fin leur troisième session plénière de l’année pastorale 2018-2019, la conférence épiscopale du Bénin avait déploré la crise électorale, qui secoue le Bénin depuis peu. A cet effet, l’épiscopat béninois avait offert sa médiation impartiale en vue de la restauration de la paix. C’est dans ce cadre qu’ils avaient reçu l’ancien président du Bénin, Nicéphore Soglo, une délégation de l’ancien président Yayi Boni, le Président de l’Assemblée nationale Louis Vlavonou et le président de la cour constitutionnelle, Joseph Djogbénou. Dans la même perspective, les évêques ont reçu le 8 juillet 2019, une quinzaine de membres de l’opposition, les partis proches du président Talon, la société civile et une association d’anciennes personnalités politiques. Par ailleurs, ce lundi 15 juin 2019, c’est au tour des représentants des autres confections religieuses d’échanger avec les évêques  du Bénin. Seulement, ce même lundi, le chef de l’Etat a reçu une délégation des différents partis politiques recalés pour les élections d’avril 2019. L’interrogation qui taraude les esprits est de savoir ce que devient l’initiative de médiation prise par la Conférence épiscopale du Bénin ? « Un désaveu ou un courcuitage, après leur demande de rencontre avec le Chef de l’Etat ? », se demande l’homme politique béninois, Sylvain Akindès Adékpédjou. La médiation engagée par les évêques serait-elle sacrifiée sur l’autel de leur position exprimée dans leur communiqué et condamnant des élections non-inclusives. Bien malin qui pourrait le dire.

Thomas AZANMASSO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite