Ligue départementale de handball : Flowers inarrêtable en hommes et dames

546

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après des semaines de compétition, les dernières rencontres du championnat régional Atlantique-Littoral de handball ont été jouées, samedi 13 juillet 2019, au Hall des  arts, loisirs et sports (Hals) de Cotonou. Et, l’ultime match qui a opposé les deux meilleures équipes du moment a tourné à l’avantage de Flowers, champion en titre (30-24) devant Aspac hommes (son éternel dauphin).

 

Sans round d’observation, les deux équipes ont affiché leur ambition de prendre très tôt l’avantage. Une rencontre très engagée avec le spectacle au-dessus de la moyenne. Mais c’est l’équipe de Flowers qui s’est montrée très adroite en étant efficace devant le camp adverse. Le score serré (12-08) en faveur des poulains du manager Aimé Sebio après 15 minutes de jeu témoigne de l’engagement des deux équipes à aller aux charbons pour la conquête du trophée. Au terme des 30 premières minutes, c’est Flowers qui gagne la première partie (18-13) avec un gardien impeccable dans le but. De retour de la pause, Flowers a maintenu le cap en gardant l’avantage jusqu’au dernier coup de sifflet de l’arbitre (30-24). Mais au-delà de la victoire, le capitaine de Flowers, Isidore Sina, n’est pas satisfait de la prestation offerte au public. «Je ne suis pas satisfait de notre prestation. Parce que, d’habitude, ce n’est pas notre niveau de jeu», dira-t-il. Pour lui, ce rendement est la conséquence du manque d’entraînement et l’intégration de nouveaux joueurs. Toutefois,  il se dit heureux du résultat final. «Je sors satisfait de cette confrontation. Car, ce n’était pas évident que nous ayons l’équipe au point. Il y a de métissage d’anciens et de nouveaux», a fait savoir Jean-Luc Assogba, entraîneur de l’Aspac. Selon ses dires, l’Aspac travaille pour pouvoir renverser la vapeur. «Ce n’est que le début. C’est un challenge que nous avons à relever et le meilleur reste à venir», a-t-il ajouté. Pour Euloge Dossou, président de la Ligue régionale Atlantique-Littoral de handball, chaque rencontre ressemblait à une finale. «Je suis comblé. Vous avez vu vous-mêmes les prestations des équipes. Cela veut dire que les joueurs ont été engagés», a-t-il fait observer avant d’évoquer les prochains chantiers. Entre autres, l’organisation d’une rencontre le 1er août (fête de l’indépendance) pour commémorer la fête de l’indépendance. Désormais, les regards sont tournés vers la phase zonale qualificative pour le championnat national de handball.

 

Abdul Fataï SANNI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite