Concert de musique à l’institut français de Cotonou : Guy Mapoko a célébré le «Pardon» avec son Rockafrica

367

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les fanatiques de la musique blues and rock ont partagé d’inoubliables moments de célébration du Rockafrica avec le phénoménal, Guy Mapoko Koudakoll, qui à l’occasion a présenté son nouvel album «Pardon» au public. C’était le vendredi 12 Juillet dernier, à l’institut français de Cotonou. La bête de scène était accompagnée d’une impressionnante équipe de musiciens talentueux.

 

Guy Mapoko a tenu sa promesse de  profaner de sa musique endiablée l’institut français de Cotonou. C’est fait. Le chanteur et promoteur du Rockafrica, telle une fauve, en quête de sensations fortes, a jeté son dévolu sur un public surexcité et l’a tenu en haleine pendant plus de deux heures d’horloge.  Ancien sociétaire du groupe, «Les frères Koudakoll», métamorphosé en prophète de la musique blues and rock, et aujourd’hui promoteur du concept musical, Rockafrica, Guy Mapoko a donné la preuve de tout le bien que l’on pense de lui sur scène.  De retour de Montréal où il réside depuis quelques années, Guy Mapoko a proposé au public de l’institut français quelques best of de son large répertoire musical avec un focus sur certains morceaux de son tout nouvel album dénommé «Pardon». Le culte a vite fait de tourner à la dérive. Le célébrant tout en rage a pris d’assaut la scène qui visiblement semblait trop exigüe pour contenir sa fougue.  Dans un élan embrasé, l’hôte de l’Institut français jette son dévolu sur le public et devient incontrôlable avec l’accélération de la cadence musicale distillée par la jeune élite du groupe Ambo du Sanctuary. Ce fut une très belle fête de la musique à Cotonou aux couleurs du Rockafrica.  Muni d’un piano baladeur, l’artiste à la voix tonitruante épate et hypnotise le public par sa grande technicité, sa puissance, son sens du groove et son influence sur le public visiblement déjà acquis. Il se distingue également par ses gigantesques setups comportant entre autres de nombreuses cymbales superposées et des percussions accordées qui lui permettent d’exhiber un jeu de virtuose d’une grande finesse. Son style est caractérisé par une grande virtuosité, des qualités de show-man indéniables et l’utilisation de percussions rarement utilisées auparavant dans la musique rock. À la fois musicien multi-instrumentiste, arrangeur, auteur-compositeur et chanteur, Guy Mapoko est un artiste à la carrière solo indéniablement prolifique. Il enchaine les morceaux à une cadence infernale, le tout avec une efficacité toujours redoutable. Il se donne à fond,  enchaîne les tubes, transpire à grosses gouttes. Au milieu du spectacle, dans un fracas assourdissant de batteries et de guitares électriques il perd le contrôle et se lance dans le public. Aucun endroit n’est épargné par la fougue de ce jeune artiste pétillant de vigueur et faisant montre d’une virilité sans nulle autre pareille. Accompagné de quatre musiciens, d’un percussionniste et de deux choristes, Guy Mapoko, crée le miracle, déporte la scène aux quatre coins puis soulève le public et l’intègre au spectacle. Dans un tonnerre assourdissant d’effets spéciaux et pyrotechniques, il se révèle sous sa forme bestiale et hurle de bonheur et de jouissance.  Debout, bien installé dans cette rock’n’roll attitude qu’il dénomme affectueusement,  Rockafrica, il décide de rendre un hommage bien mérité à son idole Danialou Sagbohan avec la reprise d’un de ses titres qui figure d’ailleurs sur son album, «Pardon». Puis, rend hommage à Johny Hallyday à travers l’interprétation de plusieurs de ses morceaux. Le mal est fait, le public témoin du massacre de l’artiste est certainement encore loin d’oublier cette soirée cauchemardesque qui consacre la sortie officielle de son tout premier album de l’artiste dénommé «Pardon». Au total quatorze titres au rythme d’une musique assez impressionnante et révélatrice d’un immense talent d’artiste. Guy Mapoko, est indéniablement une légende du rock africain qui se conte.

 

TG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite