Baromètre Matin Libre (du 05 au 11 Juillet 2019)

456

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

EN HAUSSE

Les Ecureuils

Tombés les armes à la main. La confrontation tant attendue entre les Ecureuils du Bénin et les Lions de la Téranga comptant pour les ¼ de finale de la Can s’est soldée par la victoire des Sénégalais. Mais c’est déjà un exploit que les Ecureuils soient allés pour la première de leur histoire à cette étape de la compétition.

Saturnin Allagbé

Il aura fallu la blessure du gardien titulaire Fabien Farnolle pour que le public sportif découvre le talent de Saturnin Allagbé, le 2e gardien de but des Ecureuils. Le natif de Bantè a été la révélation de cette Can, côté béninois. Tellement il a impressionné par ses arrêts.

Sylvain Adépkédjou Akindès

La rencontre annoncée entre le chef de l’Etat et certains partis politiques pose dans la forme quelques problèmes à Sylvain Adékpédjou Akindès. L’ancien ministre a partagé sur sa page Facebook ses inquiétudes. Elles concernent la non représentativité de la délégation de deux membres par parti, le non respect de la charte des partis politiques, le désaveu ou le court-circuitage de la médiation entreprise par le Clergé catholique, etc.

Wilfrid Lauriano do Rego

Un autre Béninois à la tête du Conseil présidentiel pour l’Afrique. Le président français Emmanuel Macron a nommé Wilfrid Lauriano de Rego coordonnateur du Cpa. Il remplace à ce poste un autre Béninois Jules-Armand Aniambossou promu à d’autres fonctions. Le Cpa a été créé en 2017 par Emmanuel Macron en vue d’apporter au président français un éclairage sur les enjeux des relations entre la France et les pays africains.

Kakpo Mahugnon

Avec plus de 50% de taux d’admissibilité au Bac 2019, le ministre de l’enseignement secondaire peut se frotter les mains. A première vue les réformes dans le secteur de l’éducation ont porté leur fruit, même si d’aucuns parlent de résultats politiques. Dans tous les cas, la joie est au rendez-vous chez les candidats admis et leurs parents qui ont vu leurs efforts récompensés.

EN BAISSE

Louis Philippe Houndégnon

Louis Philippe Houndégnon, n’est plus le Secrétaire permanent de la Commission nationale de lutte contre la radicalisation, l’extrémisme violent et le terrorisme. Par arrêté ministériel datant du 28 juin 2019, il a été suspendu de ses fonctions par son Ministre de tutelle, Sacca Lafia. Cette suspension, intervient quelques mois après la perte de son grade de Contrôleur général de police, suite à une décision de la Chambre administrative de la Cour suprême.

Martin Assogba

Il a repris du service. Le président de l’Ong Alcrer parcourt les médias pour demander une révision « chirurgicale » de la Constitution du Bénin. Raison évoquée, la nécessité de la création de la Cour des comptes. Un motif qu’il avait pourtant battu en brèche sous Boni Yayi dans sa campagne contre toute révision de la loi fondamentale.

Emmanuel Tiando

La Céna invite les parties prenantes aux législatives du 28 avril 2019 à une évaluation inclusive qui se tiendra les 15, 16 et 17 juillet à Parakou. Des réflexions inclusives autour d’une élection non inclusive, l’initiative fait polémique sur la toile. Pour certains, ce n’est plus ni moins q’une manière détournée de justifier le reste du budget non consommé du fait d’une élection devenue un match amical entre deux partis siamois.

Aurélien Agbénonci

D’ici au 31 juillet 2019, plusieurs missions diplomatiques et consulats du Bénin à l’étranger seront supprimés. Au nombre de ceux-ci, les ambassades du Bénin à Ottawa au Canada, en Algérie et à Téhéran en Iran. Dans la foulée, les Consulats généraux du Bénin à Kinshassa en Rdc -après la fermeture déjà de l’ambassade- et à New York aux Usa fermeront aussi leur porte. De même, le poste de représentant permanent adjoint du Bénin à l’Onu sera supprimé. Curieuse décision d’un gouvernement qui veut révéler le Bénin au monde entier.

Antoine Dayori

Trois ans de prison et un million d’amende. Telle est la peine requise contre l’ancien directeur général du Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb). Antoine Dayori et ses co-accusés ont comparu hier devant la Criet dans l’affaire de malversations au Cncb. Le délibéré est attendu pour le 25 juillet prochain

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite