Ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique : Louis Philippe Houndégnon, à nouveau sans poste

389

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Louis Philippe Houndégnon, n’est plus le Secrétaire permanent de la Commission nationale de lutte contre la radicalisation, l’extrémisme violent et le terrorisme. Par arrête ministeriel datant du 28 juin 2019, il a été suspendu de ses fonctions par son Ministre de tutelle, Sacca Lafia. Comme motif, l’arrêté étant laconique à cet effet, évoque quand-même une question d’indiscipline grave et de mauvaise collaboration ».  Cette suspension de Louis Philippe Houndégnon, intervient quelques mois après la perte de son grade de Contrôleur général de police, suite à une décision de la Chambre administrative de la Cour suprême le 23 mai, à l’instar de Nazaire Hounonkpè, Directeur géneral de la Police républicaine, qui n’a pas aussi été épargné par cette perte de grade. Louis Philippe Houndégnon, après plusieurs années de disette, suite à l’avènement du régime actuel, a fini par été nommé à ce poste en Conseil des Ministres, du 25 juillet 2018, alors qu’il a pendant le règne de l’ancien Président de la République Boni Yayi, occupé plusieurs postes de responsabilités, au sein de la hiérarchie policière.

Janvier GBEDO (Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite