Mission apostolique : L’ARN a oint Hémel Guérin pour toucher les cœurs

572

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dimanche 30 juin 2019, à Cococodji, dans la commune d’Abomey-Calavi, l’Apostolat Royal pour les Nations (ARN), dirigé par l’Apôtre-missionnaire des nations, Clément W. Anago a organisé une cérémonie à la faveur de laquelle « un oint spécial de Dieu », Hémel Guérin a été révélé et  introduit dans l’apostolat royal pour les nations afin qu’il puisse accomplir sa mission apostolique.

 

« (…) nous organisons une telle cérémonie pour annoncer à tout le monde que désormais, Dieu a oint spécialement quelqu’un, un Béninois qui a une vision planétaire, qui est doté d’une certaine éthique appropriée pour faire ce ministère », ainsi parlait dimanche dernier, l’Apôtre-missionnaire des nations, Clément W. Anago. Ce préalable observé, Hémel Guérin sera donc investi pour le ministère. « Vous n’êtes pas restés sans savoir que le ministère chrétien a beaucoup fait mais il reste beaucoup à faire parce que pour gérer une nation, pour gérer la société, il faut non seulement le matériel mais encore le spirituel. Mais l’église s’est pendant longtemps refugiée derrière le spirituel et ne s’intéresse pas à ce qui est matériel, c’est-à-dire, je parle ainsi de la gestion de la cité, la gestion de la terre. Il s’agira désormais de toucher les cœurs des dirigeants, quel que soit leur niveau, où qu’ils sont, n’importe où ils sont, tous ceux-là qui ont le pouvoir de décision pour diriger l’individu, le peuple, nos populations (…).

 

C’est aussi très important que nous devons savoir que nos pays, nos nations sont rongés par des crises, des guerres, des maladies, des fléaux sociaux. Il s’agira donc de relever ce grand défi pour que nos nations aient une paix souhaitable… C’est donc une révolution spirituelle », a confié le responsable de l’Apostolat Royal pour les Nations, levant un coin du voile sur la mission apostolique qui est désormais celle du « spécial oint de Dieu ».  « C’est mon poulain. Je suis vraiment ravi, je suis vraiment content de lui parce que je l’ai côtoyé, je connais sa vie, je sais qu’il a l’onction et il a aussi le caractère. Les deux doivent être de pair », a témoigné l’Apôtre Clément W. Anago.  Venu spécialement officier la cérémonie, l’Apôtre Prince Badjéné, Président de l’Alliance des Ministères apostolique et prophétique du Togo, a insisté sur la nécessité de l’émergence d’une génération de leaders apostoliques réformistes et progressistes face aux grands défis de l’Eglise contemporaine et aux grands enjeux mondiaux. « L’émergence d’une nouvelle génération des pairs parce que les pairs ont cette responsabilité de préserver la génération présente et de préparer la génération future. Les leaders ont échoué tant du côté ecclésiaste que du côté politique dans les décennies passées. Ils n’ont pas  pensé aux générations futures. C’est cela qui a amené un certain nombre de problèmes sociaux. Donc, aujourd’hui, nous allons insister sur comment préserver la génération future, quelles sont les missions et les bases à poser », a-t-il déclaré. En présentant l’ARN, son dirigeant, l’Apôtre-missionnaire des nations, Clément W. Anago a fait savoir qu’il ne s’agit pas d’une église, mais plutôt un mouvement de réformes apostoliques, un don de Dieu qui va embraser le monde entier « et nous serons tous en joie pour vivre ses démonstrations ».

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite