Séminaire de formation syndicale à Cotonou : Le Cofesyb/Uita outille ses militants aux techniques de négociations collectives

566

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’hôtel Codiam de Cotonou a abrité un séminaire de formation syndicale sur le thème « Négociations collectives et dialogue social : facteurs de développement du mouvement syndical ». Il est organisé par le Comité des femmes des syndicats du Bénin affiliés à l’Union internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture, de l’hôtellerie, du tabac, du castering et des branches connexes (Uita) en collaboration avec le Comité national des syndicats du Bénin affiliés à l’Uita.

 

Ce séminaire entend amener les participants à avoir la maîtrise des notions de négociations collectives et dialogue social en vue d’adopter les meilleures pratiques syndicales au moment de certaines prises de décisions. Durant deux jours, ils auront à suivre des présentations sur des sujets ou des sous-thèmes variés. En effet, la participation au mouvement syndical occupe une place importante pour l’Uita. Toute chose qui explique l’exécution depuis 2008 du projet régional pour la promotion de la participation des femmes aux organisations syndicales en Afrique. A en croire la Vice-présidente du Cofesyb/Uita, Aurélie Egué, les organisations syndicales sont confrontées aux défis de divers ordres qui exigent les compétences avérées aussi bien pour les dirigeants que pour les militants et militantes. C’est dans ce cadre, a-t-elle poursuivi, le Cofesyb en collaboration avec le Conasyb a choisi ce thème afin de contribuer à l’amélioration des relations professionnelles en vue d’une paix sociale durable dont le Bénin a tant besoin. Aurélie Egué a par ailleurs, informé les participants de l’évènement important qui s’est passé à Genève le vendredi 21 juin dernier pour toute la clase ouvrière du monde entier. Il s’agit de l’adoption de deux instruments à savoir la convention et la recommandation concernant l’élimination de la violence et du harcèlement sexuel dans le monde du travail. A cet effet, elle a remercié tous ceux qui ont œuvré ardemment depuis 2016 pour que l’adoption de ces instruments soit effective. Il s’agit entre autres de l’Uita avec la collaboration de la Csi et d’autres Ong  internationales.

- Advertisement -

Ouvrant les travaux, le Coordonnateur de l’Uita pour le Bénin, Guillaume Tossa a laissé entendre que dans un monde du travail où les rapports de forces sont de plus en plus favorables aux employeurs par ce que la législation sociale est soit élaborée ou soit modifiée pour concentrer en eux tous les pouvoirs y compris le pouvoir de licenciement sous prétexte d’améliorer ou de faciliter le climat des affaires, tout est alors mis en œuvre pour affaiblir et déstabiliser les organisations syndicales et rendre les travailleurs vulnérables. Dans un tel contexte, a-t-il fait observer, les travailleurs n’ont qu’une seule possibilité : négocier, dialoguer, pour faire aboutir leurs revendications, améliorer leurs conditions de travail et de vie. Selon ses propos, ce séminaire donne l’occasion aux responsables syndicaux de s’approprier les différentes techniques pour bien négocier et bien dialoguer. C’est pourquoi, le Coordonnateur de l’Uita pour le Bénin, Guillaume Tossa a invité les militants et militantes de l’Uita à accorder une attention soutenue et surtout à extérioriser et à partager leurs différentes appréhensions.

 

Aziz Badarou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite