Condamnés à des peines fermes : Atao – Toboula, la prison dorée ?

1 776

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Novembre 2018, l’ancien député Atao Hinnouho a été condamné à 6 ans de prison ferme plus trois milliards FCFA d’amende dans une affaire de fraude douanière et de rébellion contre officiers de police. Fin janvier 2019, la presse apprend son évacuation en France pour des raisons de santé.

 

Lundi 03 juin 2019, la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) condamne l’ancien préfet du Littoral Modeste Toboula à un an de prison ferme et 2 millions FCFA d’amende dans une affaire de bradage de domaine d’utilité publique. Une semaine plus tard, on apprend son évacuation en Tunisie pour des raisons de santé.

Six mois déjà que l’ancien député de la 15ème circonscription électorale a quitté la prison pour suivre les soins, a-t-on dit, et presque un mois déjà pour l’ancien préfet du Littoral. Tous deux loin des radars, et sans nouvelles. En dehors de folles rumeurs qui ont annoncé entre temps la mort d’Atao Hinnouho, plus rien. Qu’ont-ils en réalité ces deux prisonniers ? Comment se portent-ils désormais ? Sont-ils de retour, incognito, ou bien ils sont toujours  dans leur ” hôpital ” respectif ? Autant de questions dans les têtes des Béninois au point où certains se demandent si ces ” prisonniers exceptionnels ” ne risquent pas de purger leurs peines loin de la prison et dans un confort à nul autre pareil. En tout cas ça murmure et d’aucuns disent déjà qu’ils préfèrent cette forme de prison que la réelle, dans un cachot.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite