Participations à la Can Egypte : Plus de 400 supporters des Ecureuils grugés

3 301

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(La responsable de l’Ong Ma Famille gardée à la Bef)

Une vaste arnaque a été mise à nu, lundi 24 juin dernier, à l’aéroport international Cardinal Bernardin Gantin. Au cœur du réseau, une Ong dénommée Ma Famille et dont le siège est situé à Agla. La responsable, Benoîte H. est gardée à vue pour avoir promis à des centaines de personnes le voyage sur l’Egypte, dans le cadre de la Can, contre des souscriptions allant jusqu’ à 100 mille FCFA par personne.

La subvention d’un million par supporter des Ecureuils remplissant les conditions a donné des idées d’escroquerie à grande échelle à certaines personnes. A Cotonou, comme à Parakou, des centaines de Béninois se sont fait gruger. Leur tort, c’est de faire confiance à l’Ong Ma Famille qui leur a miroité le voyage sur l’Egypte. Le pot aux roses a été découvert lundi dernier, quand la responsable de l’Ong Benoîte H. a voulu prendre l’avion toute seule. Heureusement, ses victimes, ayant eu vent de son départ, se sont rendus à l’aéroport pour l’en empêcher. Il s’en est suivi une bagarre. La police est alors intervenue pour mettre la main sur la responsable de l’Ong et l’une de ses collaboratrices. Suite aux déclarations des victimes, elle est gardée à la Bef depuis lundi.

Les faits

 

A Parakou, c’est une autre Ong Rongab qui a été mise à contribution pour la cause. Des personnes désireuses de se rendre en Egypte pour aller supporter les Ecureuils ont été mises au courant des facilités qu’accorde l’Ong Ma Famille, du fait de la subvention qu’accorde le gouvernement. Dans un premier, temps, il fallait verser une souscription de 24 mille FCFA. Ceci fait, toutes les personnes concernées ont été invitées, le 08 juin 2019, à une Assemblée générale à Azalai Hôtel. La rencontre a même été couverte par des médias. Au cours de cette Ag, on a appris aux personnes désireuses de se rendre en Egypte des chants et des exercices qui leur seront utiles une fois sur le terrain. En plus des centaines de personnes venant de Cotonou, une quarantaine de personnes avait quitté Parakou pour participer à cette rencontre à leur propre frais.

Entre temps, le voyage sur l’Egypte était programmé pour le 15 juin. Après, ça a été reporté au dimanche 23 juin. Mais avant le 23 juin, la responsable de l’Ong Ma Famille et ses collaborateurs ont demandé aux personnes concernées de compléter 20 mille FCFA. Ce qui fait déjà 44 mille FCFA par personne. Mais ce n’est pas fini. Le voyage a encore été reporté au lundi 24 juin à 13h. Mais avant, ils ont tenu dans la matinée une rencontre avec les personnes désireuses de se rendre en Egypte à la Maison du peuple d’Agla. Une fois sur place, on leur a dit que tout est fin prêt sauf que le voyage n’est plus pour 13h mais pour 00h, le mardi 25 juin. Mais avant, ils devront encore compléter 30 mille FCFA avant d’entrer en possession soit des passeports pour ceux qui en ont déposés, soit des laisser-passer établis au nom de ceux qui n’ont pas de passeport. Ce qui revient finalement à 74 mille FCFA par voyageur. Mais le montant n’est pas le même pour tout le monde.

 

Face au doute, la ruse de la subvention

 

Face à ces reports et demandes d’augmentation de fonds sans cesse, certaines personnes ont commencé par émettre des doutes. La quarantaine de personnes venue de Parakou a dit niet. Il n’est pas question pour eux de compléter encore 30 milles FCFA. C’est à cet instant précis que la ruse de la subvention d’un million par supporter est entrée en jeu. On leur a dit qu’une fois en Egypte, ils auront la subvention d’un million et que s’ils y enlevaient toutes les dépenses effectuées dans le cadre de ce voyage, chaque personne pourrait revenir au bercail avec au moins 700 mille FCFA. L’affaire est en vaut la peine.

Mais au même moment qu’on leur disait que le vol est finalement prévu pour 00h ce mardi 25 juin et qu’ils devront en plus verser 30 mille FCFA, les personnes qui soupçonnent déjà une supercherie ont commencé par faire des enquêtes. C’est alors qu’elles ont eu l’information que la responsable de l’Ong allait prendre son vol ce même lundi à 13h. Voilà comment, alertés par une autre victime qui la surveillait de près sans qu’elle ne sache, les autres se sont précipités à l’aéroport pour l’en empêcher. La police est ensuite intervenue.

Des témoignages, on apprend qu’il y a une dame qui aurait versé 3 millions FCFA pour le compte de 100 personnes désireuses de partir en Egypte.  Un autre aurait versé 5 millions FCFA, certainement pour le compte de plusieurs personnes. Un autre aurait versé 500 mille FCFA. Les témoignages continuent d’être enregistrés à la Bef. Plus de 400 personnes seraient victimes de cette vaste escroquerie à Cotonou, une quarantaine à Parakou. Mais tous affirment ne pas détenir une preuve tangible, c’est-à-dire un reçu qui atteste qu’ils ont versé telle ou telle somme. Ils ont juste émargé dans un cahier. Des journalistes sont dans le lot des victimes, de même que des magistrats.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite