Après la levée du blocus au domicile de Yayi : Soglo en visite de remerciement chez Mahamadou Issoufou

370

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 L’ancien Président de la République du Bénin, Nicéphore Soglo, a été reçu, hier, mercredi 26 juin 2019, par l’actuel Chef de l’État Nigérien, Issoufou Mahamadou, au palais présidentiel du Niger. L’objectif de cette visite de courtoisie de Nicéphore Soglo à Niamey, c’est de venir féliciter en personne le Président Nigérien, pour ses nombreux actes de développement à l’endroit du Niger et pour son implication personnelle, pour que Boni Yayi recouvre près de deux mois après, sa liberté d’aller et de revenir.

 

L’ancien Maire de la ville de Cotonou reconnait les mérites d’Issoufou Mahamadou, Président de la République Nigérienne. Pour ce faire, Nicéphore Soglo malgré le poids de l’age, a tenu à se rendre au Niger, lui-même. A l’issue de ce tète-à-tète entre les deux hommes, Nicéphore Soglo n’a pas lésiné sur les mots, pour dire toute sa fierté au Président Issoufou Mahamadou, car étant selon lui, vraiment ébloui par la transformation formidable en cours de la ville de Niamey. « La ville de Niamey est un exemple de la renaissance de notre continent qui a tant souffert pendant quatre siècles de la colonisation. Quand on voit ces grands travaux, et tout ça, bien qu’on ait déclaré la guerre à notre continent, vraiment je peux dire au Président Issoufou Mahamadou, toute ma fierté pour les travaux qu’il a entrepris et qui sont pour nous un signe de fierté. Je suis venu également voir le Président parce que le Benin, qui est le berceau des Conférences Nationales, traverse une crise et le rôle qu’a joué le Président Issoufou Mahamadou a été déterminant », a reconnu l’ancien Président Béninois, rapporté par le site internet de la Présidence Nigérienne. Toujours à en croire l’homme, l’Afrique qui renait est une Afrique qui a de la sagesse, de la fierté, qui aime s’adresser à tout le monde, riches comme pauvres, et c’est comme ça qu’il faut selon ses dires, pour avancer. Il n’a pas manqué de souligner que c’est sa première visite tant qu’officielle qu’officieuse, depuis que Boni Yayi a été « libéré » de sa situation assimilable à une mise en résidence surveillée, et qu’il remercie le Président Nigérien, pour son implication personnelle, dans ce dossier.

 

Janvier GBEDO (Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite