Saison 3 de l’initiative ‘’Tous au Fitheb’’ : Erick-Hector Hounkpè fait le point

177

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Pour une biennale rayonnante à l’avenir)

Pour bien gérer l’entre deux biennales, Erick-Hector Hounkpè, le Directeur du Fitheb a trouvé la juste formule. L’initiative dénommée ‘’Tous au Fitheb’’ dont la troisième saison est lancée depuis le 5 juin 2019 est le tour merveilleux qui permet d’animer le temps mort du Festival d’une biennale à une autre. L’idée selon son instigateur, Erick-Hector Hounkpè, c’est de donner une large visibilité au siège de l’institution et de le faire tourner à plein temps par des spectacles, plus précisément des arts de scène à savoir : le théâtre, le conte, l’humour, le Stand-up, le slam, la danse, et plein d’autres. à l’en croire, c’est aussi une occasion en or pour non seulement permettre aux créateurs d’avoir un espace pour faire exprimer leurs œuvres et de se révéler aux amoureux de l’art dramatique. A ce jour pourrait-on se convaincre de ce que cet objectif est atteint depuis 2017 que cette innovation a vu le jour ? C’est fondamentalement à cette interrogation que le Directeur du festival international de théâtre du Bénin(Fitheb)  et le coordonnateur de l’initiative, Humbert Olatoundji Boko, ont répondu, lundi 24 juin 2019 au cours d’un point de presse donné dans la matinée au siège de l’institution. « La troisième session de ‘’Tous au Fitheb’’ que nous avons lancé le 5 Juin et qui va courir jusqu’à fin Août nous permet d’atteindre à petit feu les objectifs que nous nous sommes fixés. Chaque jour nous réussissons à fait entrer en salle le public, surtout le public scolaire et universitaire,  pour vivre des spectacles de théâtre. Cette troisième saison connaîtra une dizaine de spectacles. Et je pense que chaque jour que Dieu fait, nous découvrons des talents et de jeunes metteurs en scène qui rassurent pour ce qui concerne la relève », souligne Erick-Hector Hounkpè. Et au coordonnateur d’ajouter que cette initiative a le mérite de décrocher à chaque spectacle un nombre impressionnant de public qui spontanément font le déplacement du siège de l’institution.

 

Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite