Clôture des activités du projet Dapis : Pour une compétitivité de la filière ananas au Bénin

247

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La salle de Conférence du Bénin Royal Hôtel de Cotonou a abrité hier jeudi 20 juin 2019, l’atelier de clôture des activités du Projet de développement des pratiques agronomiques et de transformation appropriées pour une amélioration de la compétitivité de la filière ananas au Bénin (Dapis), financé par ART/WOTO (Pays-Bas). Les travaux se sont déroulés en présence des acteurs de la filière et autres parties prenantes du projet.

 

L’atelier était consacré à la restitution des principaux acquis du Projet de développement des pratiques agronomiques et de transformation appropriées pour une amélioration de la compétitivité de la filière ananas au Bénin (Dapis), aux différentes parties prenantes et aux acteurs dans le domaine. Exécuté par le consortium ‘’Ananas Mitongnon’’ composé de la Faculté des sciences agronomiques (Fsa), notamment le Laboratoire de science des aliments (Las), et le Gbios de l’Université d’Abomey Calavi au Bénin, de l’université de

Wageningen (Wur) des Pays Bas, de la Table filière ananas (Tfa) et de l’établissement Magnificat chargé de la coordination du projet, le

projet Dapis a pour but d’améliorer la qualité de l’ananas, ainsi que des jus d’ananas pasteurisés produits au Bénin à destination du marché

local, régional et international. Il a été exécuté pendant une durée de quatre ans et est organisé en 6 Work-Packages (WP1-6), parmi lesquels 4 sont directement liés aux questions de recherche, tandis que les autres concernent la coordination des activités du projet et la dissémination des résultats. Il était donc question pour les

participants  constitués des producteurs, des commerçants et exportateurs d’ananas, des transformateurs du jus d’ananas pasteurisé, des promoteurs de la filière, des consommateurs, des chercheurs des Universités et des centres de recherches agricoles, des structures de sécurité et de qualité des aliments et des acteurs du monde agricole et agroalimentaire, d’échanger sur les principales utilisations à faire des résultats, les impacts du projet sur la sécurité alimentaire, ainsi que sur la contribution des acteurs pour la valorisation du projet.

Pour une compétitivité de la filière ananas

 

A la cérémonie d’ouverture, la coordonnatrice du projet, Félicité Djivoh, a exprimé sa gratitude au gouvernement néerlandais, pour la mise à disposition des moyens financiers en vue de l’atteinte des objectifs, mais également à toutes les institutions impliquées dans le projet et tous les acteurs à la base pour leur accompagnement. « L’ananas fait partie des filières à haute valeur ciblées dans leProgramme d’actions du gouvernement », a indiqué le représentant de l’Ambassade des Pays-Bas, Clément Edah.  Il  exprimé la satisfaction du Royaume des Pays-Bas pour avoir financé ce projet. Il a pour finir,

invité les participants à œuvrer à l’appropriation des résultats du projet, en vue d’une exploitation judicieuse nécessaire à une meilleure efficacité de la filière. Pour sa part, le doyen de la Faculté des sciences agronomiques, Philippe Lalèyè, a adressé au nom des acteurs de la chaînes de la filière ananas, ses remerciements aux organisations néerlandaises de recherche et à l’Ambassade du royaume des Pays-Bas pour avoir soutenu, autorisé et financé le projet, ainsi qu’à tous ceux qui ont contribué à l’atteinte des objectifs du projet.

 

Thomas AZANMASSO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite