Situation post-électotrale tendue au Bénin : Ouattara préoccupé

737

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La tension sociopolitique née des législatives non inclusives avec à l’arrivée des morts d’hommes, des dégats matériels et un Parlement aux couleurs du pouvoir en place, préoccupe le président de la Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara. Dans la journée du mercredi 12 juin 2019, une délégation venant d’Abibajan, de sa part a échangé avec le président Patrice Talon et son prédécesseur Yayi Boni. Vers un dégel doit-on dire ? Quelle chance pour le président Ouattara s’il est dans la posture de Médiateur? Ces questions parce que ça ne serait pas la première fois que Patrice Talon se met au milieu des deux présidents béninois. En effet, alors que Patrice Talon venait d’être investi président de la République, le 6 avril 2016, contre toute attente, son prédécesseur et   lui se sont retrouvés en Côte d’Ivoire, lundi 18 avril 2016 dans la résidence du président ADO en présence d’un autre chef d’Etat d’un pays de la sous-région, Faure Gnassingbé.   C’était à la faveur d’une cérémonie de réconciliation entre Patrice Talon et Thomas Yayi Boni.

 

Sur place, l’initiative a été appréciée par tous au cours  de la conférence de presse conjointe  qu’ils ont organisée. « Je remercie le président Alassane Ouattara pour l’initiative », a indiqué Faure Eyadema, avant d’ajouter: «  Mes deux frères du Bénin ont démontré que ce qui compte c’est le Bénin», avait déclaré à l’époque, le président Gnassingbé du Togo. Yayi Boni ; lui, a confié : « Nous étions des amis et nous le demeurons dans l’intérêt du peuple béninois et de notre sous-région ». Et de poursuivre : « Les Présidents Alassane et Faure viennent de poser un acte fort. Nous avons échangé conformément à l’esprit qui prévaut dans la sous-région. J’ai eu l’occasion d’appuyer mon frère dans sa mission qui est de faire du Benin un pôle de croissance. ». Quant à  Patrice Talon, il a rassuré  Yayi Boni qu’il donnera le meilleur de lui-même, pour être un bon président et que la politique ne prendra pas le pas sur l’intérêt de leur pays.

 

« Je fais le serment à YAYI Boni d’être un bon Président et le rassurer que je donnerai le meilleur de moi-même », a déclaré l’homme d’affaire et de poursuivre. « Je remercie les Présidents Faure et Alassane pour le soutien dont nous avons bénéficié. Le temps que nous venons de passer ensemble est un témoignage de leur leadership .Que les intrigues de la compétition politique ne prendront pas le pas sur notre devoir d’œuvrer pour la Paix. », avait-il lâché. Deux ans après, la tension entre les deux personnalités béninoises est toujours perceptible. Ces propos n’étaient-ils que de façade ? Que pourra à nouveau le président Ouattara ? Ce qui est sûr, le pas de l’écoute des deux « frères » vient d’être franchi par le numéro 1 ivoirien. Le temps nous édifiera.

 

Worou BORO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite