Championnat national de Ligue 3 : «Le bilan est peu satisfaisant», dixit Pancras Zoclanclounon

105

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans une interview qu’il nous a accordée, Pancras Zoclanclounon, secrétaire général de la Jeunesse sportive de la Vallée (Jsv) a fait le bilan de son équipe qui a pris part au championnat national de football de Ligue 3. Il a profité pour soulever quelques couacs tout en apportant des suggestions. Lisez-plutôt !!!

 

Le championnat national de Ligue 3 a pris fin pour la Jsv. Quel bilan peut-on faire de votre équipe ?

Pour nous, le bilan est peu satisfaisant. Car les objectifs n’étant pas atteints. Cependant, il faudra noter que nous avons failli à certains endroits.

 

A quel niveau vous avez failli ?

J’avoue sincèrement que nous avons failli à l’entame du championnat avec des défaites et nuls. La mayonnaise a pris au cours du match qui a opposé la Jsv à la Jeunesse athlétique de Missérété (Jam).

 

L’objectif au départ était de jouer les play-offs pour espérer la montée. Mais ça n’a pas marché. Selon vous, vous avez piétiné à quel niveau ?

Je peux vous dire sans me tromper que le problème vient peut-être du manque de communication à notre niveau. On aurait pu procéder autrement. Mais tout cela pour nous est une nouvelle expérience dont nous nous servirons pour la saison prochaine. Les joueurs également ont manqué de détermination surtout au début du championnat où nous avons mal commencé avec des défaites.

 

Comment appréciez-vous le niveau de ce championnat ?

Je vous dirai sans détour que ce championnat est plaisant nonobstant certains écarts. Puisque nous avons vu des émules, de petits très talentueux qui ont envie de tout donner, de forger leurs armes par le truchement de ce championnat.

 

Que gardez-vous de positif et de négatif au terme de ce championnat ?

L’aspect positif, c’est lié à la qualité de certains joueurs expérimentés qui ont imprimé leur dynamisme aux jeunes qui découvraient le championnat. Quant à l’aspect négatif, je parlerais de la supercherie des arbitres qui, au lieu de faire preuve d’impartialité, ont littéralement pris parti au cours de certaines rencontres. Il faudra aussi souligner le retard criard des forces de l’ordre qui parfois réclament des “gestes”.

 

Avez-vous des suggestions pour l’amélioration dudit championnat ?

Comme suggestions, je demanderais au président de la Fédération béninoise de football (Fbf) et à son comité exécutif par le truchement de la Commission des arbitres, de mettre plus de rigueur dans la désignation des arbitres.

 

Au cours de cette saison, quel match de la Jsv vous a impressionné ?

Le match qui nous a plus impressionnés est celui de la dernière journée où les joueurs sûrement motivés par la promesse des dirigeants et celle du président et peut-être surexcités d’une probable montée en division supérieure ont montré leur engagement en infligeant une correction sévère à l’Asfa.

 

Un mot pour clore cet entretien…

Pour clore cet entretien, je tiens à vous remercier pour votre disponibilité et les ambitions que vous nourrissez pour ce championnat. Pour moi, c’est une bonne chose puisque cela a permis de regrouper les jeunes, les joueurs et ceux qui n’ont rien appris que le football de se retrouver autour de cette activité qui ma foi, a contribué à la révélation des stars en herbe qui, autrefois, arpentaient les ruelles à la recherche de leur pitance. C’est également une occasion pour remercier très sincèrement le président de la Fédération Mathurin de Chacus et son comité sans oublier le ministère des Sports pour leur sens élevé et la joie donnée aux joueurs à travers les subventions.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite