Apparition d’une nouvelle maladie au Bénin : Le ministre de la santé informe la population sur la dengue

334

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 Le ministre de la santé dans un communiqué en date du 7 juin alerte la population béninoise de la présence d’une nouvelle maladie virale, qui a déjà fait plusieurs victimes. Dénommée la ‘’dengue’’, cette maladie encore appelée « grippe tropicale », est transmise par des piqûres de moustiques à l’instar du paludisme et se manifeste par la fièvre suivie des courbatures, maux de tête ou de ventre, des vomissements simples ou avec du sang, des douleurs articulaires, la fatigue, des saignements souvent mortels.

La maladie est allergique à la prise de certains médicaments notamment les anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l’aspirine, l’ibuprofène, le diclofénac.

Le ministre invite les populations à suivre les règles d’hygiène adéquates notamment l’assainissement de leur cadre de vie, l’utilisation des moustiquaires imprégnées et des crèmes répulsives. Aussi recommande-t-il qu’en cas d’apparition de l’un quelconque des signes, il faut se rendre au centre de santé le plus proche pour un traitement efficace.

Pour le ministre Benjamin Hounkpatin, la lutte contre la dengue se repose sur l’élimination des eaux stagnantes, chez soi et autour de chez soi, ce qui est la première mesure à prendre afin de limiter la présence de moustiques. Il est donc nécessaire de supprimer toutes coupelles de pots de fleurs, mettre à l’abri tout objet susceptible de se remplir d’eau et de nettoyer, une fois au moins par semaine, les endroits où l’eau peut stagner

Le meilleur moyen de ne pas contracter la dengue est de ne pas se faire piquer. Pour cela, il est recommandé de porter des vêtements amples et couvrants; d’appliquer des produits anti-moustiques sur sa peau, particulièrement dans la journée ; d’utiliser des diffuseurs insecticides à l’intérieur et des serpentins à l’extérieur de la maison ; de faire dormir les malades, les nourrissons et les femmes enceintes sous moustiquaire, même pendant la journée ;

Cette alerte du ministre Benjamin Hounkpatin vise à informer la population sur la dangerosité de cette maladie.

 

Amidou Kamilou (Stag)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite