Eternel problème de monnaie au poste de péage et pesage d’Ekpè : Ruse ou réalisme des agents collecteurs ?

275

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Fonds routier appelé à mettre de l’ordre au péage et pesage d’Ekpè 

Au poste de péage et pesage d’Ekpè, Commune de Semè-Podji, l’ambiance n’est souvent pas celle souhaitée, entre  usagers et agents collecteurs.  Certains  parmi ces derniers, tout le temps sur la défensive et avec un langage hautement belliqueux, ont perdu toute notion d’accueil,  des usagers d’engins à quatre roux, qui sont contraints de passer par ce lieu. En effet, après plusieurs constats corroborés par des plaintes de certains chauffeurs qui circulent tous les jours presque, par ce poste, c’est souvent des conversations musclées voire disputes, qui caractérisent fréquemment les passages de ces usagers. La principale et éternelle cause de ces guéguerres à l’instar du manque cruel de courtoisie de ces agents, n’a qu’un seul nom : la monnaie. Remets à certains de ces derniers 500f, ils te diront qu’ils n’ont pas 200f de monnaie et te demanderont d’aller garer. Même si celui qui te précède  leur remet devant toi la monnaie dont tu as besoin, ils te répéteront la même chose : pas de monnaie. Si tu insistes, ils te délaisseront tout simplement et bienvenue les chicanes. Une fois garé, ils trouvent la monnaie sans même se lever de leur place, d’autres non. Pourquoi certains procèdent-ils ainsi à ce poste ? Que font-ils réellement des monnaies à leur disposition ? Selon certaines indiscrétions, les agents qui s’adonnent à cette pratique sapant ainsi le moral des usagers ont un but précis : faire ces monnaies à des cambistes et autres personnes clairement identifiées, après la recette de la journée. Vrai ? Peut-être à la direction du Fonds routier d’y répondre. Mais ce qui est patent et n’échappent point aux yeux des habitués de ce poste de péage et pesage très prisé, c’est que le comportement de ces agents, qu’il soit justifié ou pas, crée beaucoup de problèmes qui méritent une réflexion et une remise en cause.

 

Janvier GBEDO (Coll.)   

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite