Violences post-électorales : Tchaourou à nouveau dans la tourmente

709

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après les heurts enregistrés le 28 avril dernier, jour du scrutin, la ville d’origine de l’ancien chef d’Etat Boni Yayi connait à nouveau des violences. Elles ont éclaté hier lundi 10 juin suite à l’interpellation la veille de personnes supposées être les auteurs ou co-auteurs des manifestations du 28 avril. Pneus brûlés, la voie inter-Etats Cotonou-Parakou coupée en deux, des passagers séquestrés, sont quelques actes à l’actif des contestataires. Ils protestent contre l’arrestation « arbitraire » d’individus identifiés comme les meneurs des violences du 28 avril. Un véhicule de la Police aurait été endommagé. Mais en début d’après-midi, la situation serait sous contrôle et la police aurait procédé à la libération des passagers séquestrés. Espérons que ces violences qui éclatent à la veille du démarrage du Cep soient sans conséquence sur le bon déroulement de cet examen.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite