Violation des droits de l’ancien Chef de l’Etat Boni Yayi : Le Barreau et la société civile ont failli, selon Me Agbodjo

244

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Déjà de longues semaines que l’ancien Chef de l’Etat n’a plus quitté son domicile en raison du dispositif policier installé devant son domicile. Si des voix se sont élevées pour dénoncer la violation des droits de l’ex Président de la République du Bénin, des organisations de la société civile, des organisations de défense des droits de l’homme et surtout le Barreau des avocats du Bénin semblent démontrer toute une indifférence face à la situation pourtant de plus en plus inquiétante. Face aux professionnels des médias samedi dernier, Me Renaud Agbodjo, avocat de Dr Boni Yayi en veut à ses confrères du Barreau qui n’ont toujours pas perçu la nécessité de défendre l’ancien Président de la République, les membres de l’opposition politique. « La peur ne peut pas être aussi grande pour que les avocats refusent de défendre les opposants. Même le plus grand des criminels a besoin d’être défendu. J’invite les avocats du Barreau à prendre leurs responsabilités afin qu’ils fassent leur travail en toute conscience » a lancé le jeune avocat à ses pairs avant de s’en prendre aux organisations de défense des droits de l’homme. « Où sont les organisations des droits de l’homme ? Elles sont muettes. J’invite la société civile, le Barreau, les magistrats à se regarder dans une glace, nous avons tous failli ! Notre démocratie s’écroule» se désole Me Renaud Agbodjo.

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite