Derniers hommage à l’artiste peintre décorateur émérite : Marie Grégoire Noudéhou honnoré par ses paires

165

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Une cérémonie sobre mais digne)

C’est les armes à la main que celui que tout le monde appelle affectueusement Fofo ‘’Gré’’ a tourné définitivement dos au monde de la décoration des plateaux de théâtre et cinéma, de la peinture et autres arts qu’il sait manipuler avec adresse. A 63 ans, Marie Grégoire Noudéhou est parti pour le voyage sans retour. Et comme il est de coutume, les artistes toutes catégories confondues se sont donnés rendez-vous au centre de promotion de l’artisanat (Cpa) pour rendre l’ultime hommage à l’ancien chef décorateur plateau de l’Office de radio et télévision du Bénin (Ortb). La mémoire de l’illustre disparu est dignement saluée, vendredi 07 juin 2019. Pour Sourou François Okio « Marie Grégoire Noudéhou, Ce grand admirateur et fan de Thomas Sankara, a fait preuve d’entrain au travail de sorte à s’illustrer agréablement et à se faire repérer. Aujourd’hui il est allé au pays où se trouve son ami Sankara laissant derrière lui des œuvres qui forcent l’admiration ». Philippe Abayi, peintre sculpteur de talent comme celui qui vient de céder le tablier, tout comme François Okio, va mettre un accent particulier sur la polyvalence de l’homme. « Grégoire Noudéhou en sculpture, en peinture, en décoration plateau cinéma-théâtre, tout comme en danse  et écriture de texte poétique… est une valeur incommensurable ». Le peintre sculpteur aux mille ciseaux flotte désormais avec tout son talent dans les méandres de l’obscurité imperceptible.  A en croire Pascal Wanou « son sens de la combativité et d’amour pour le travail est inégalable ». Et la preuve en est que c’est en plein montage de décor sur le festival Sica que l’incident qui lui coûtera le dernier souffle en Guinée Conakry est survenu. Aujourd’hui tout « le décor que l’artiste sait bâtir est en train d’être fait dans un silence déconcertant qui attriste le monde de la culture et des arts », martèle avec tristesse le Ministre Oswald Homeky. Toute chose qui laisse la horde des artistes qui a effectué  le déplacement du Cpa dans une consternation sans pareille.

 

Teddy GANDIGBE    

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite