Certificat d’études primaires (Cep 2019) : Jour J pour les candidats

127

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après les candidats à l’examen du Brevet d’études du premier cycle (Bepc), les candidats à la quête du Certificat d’études primaires planchent dès ce mardi, 11 juin 2019 sur toute l’étendue du territoire national. Initialement prévu pour le 03 juin dernier, l’examen a été repoussé à ce jour notamment en raison de la fête de Ramadan et de Pentecôte. Au total, 219 241 écoliers iront dès ce jour à l’assaut de ce diplôme qui leur ouvre les portes du collège ou de l’enseignement secondaire. Faut-il également le préciser, cette année, les candidats composeront en dictée ; couture pour l’épreuve d’éducation artistique et en endurance et grimper pour celle d’éducation physique et sportive. Précisons que les épreuves seront officiellement lancées à l’Epp Tchanhoun-Cossi à Tanguiéta dans le département de l’Atacora. Pour le compte de cette année, sept cent soixante-quatre (764) centres accueilleront deux cent dix-neuf mille deux cent quarante et un (219241) candidats, dont cent deux mille sept cent quarante-six (102746) filles. « Contrairement à l’année 2018, cette année 2019 qui s’achève s’est distinguée de façon remarquable par un réel climat de paix dans les écoles. Tout ceci a été possible grâce à la volonté et au leadership éclairé du Chef de l’Etat qui connaissant les problèmes du secteur de l’éducation a su apporter les solutions qui portent déjà leurs fruits. Je voudrais ici, témoigner ma profonde gratitude ainsi que celle de tout le peuple béninois au Gouvernement et à son Chef, le Président Patrice TALON, pour la sollicitude permanente dont a bénéficié le sous-secteur des enseignements maternel et primaire. L’année 2019 se distingue également par une baisse d’effectif des candidats d’un taux de 1,13% en comparaison à l’année 2018. Les raisons expliquant ce fait sont entre autres, le nombre de plus en plus réduit de candidats libres, l’interdiction formelle faite aux directeurs d’écoles de présenter des candidats, autres que ceux régulièrement inscrits dans les classes du Cours Moyen niveau II (CM2) » a martelé le ministre des enseignements maternel et primaire dans son message.

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite