Après son sacre : Amélé Diane Tognizoun la Miss Tourisme Afrique retourne au Bercail

262

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Une aventure non moins difficile)

La béninoise Amélé Diane Tognizoun sacrée Miss Tourisme Afrique en Croatie le 1er juin 2019 a foulé sa terre natale le lundi 03 juin après les manifestations. Accompagné par le jeune manageur de la structure ‘’Igwet’’, Giscard Adjakpo, la reine de beauté est accueillie sur le tarmac de l’aéroport internationale Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou par des amis parents journalistes,  artistes et des personnes proches.

 

Le seul et grand absent qu’on a noté sur le tarmac c’est le ministre en charge du tourisme de la culture et des sports ou au moins un de ses représentants. Cela n’a quand même pas empêché ceux qui ont effectué le déplacement du tarmac de l’aéroport de jubiler autour de la lauréate. Selon les premiers propos livrés aux hommes des médias à sa descente Amélé Diane Tognizoun, presque en larme souligne que l’aventure n’était pas vraiment aisée faute de moyen. « Peu s’en fallait et nous allons rater notre chance de l’année. Nous étions partis très en retard sur la compétition. Au moment où d’autres candidates en lice sont déjà sur le territoire Croate depuis le 23 mai, nous on s’y est retrouvé trois voire quatre jours après. Juste parce qu’on n’a pas eu de facilitateur sur notre chemin pour les formalités administratives et consulaires. Il fallait nous battre becs et ongles pour accéder au territoire croate ce qui n’a pas été  de la blague. Mais nous avons la grâce divine qui nous a permis de prendre part à cette grande compétition et nous voici avec la bannière qui nous présente désormais comme l’ambassadrice de la beauté touristique au plan africain ». Pour Giscard Adjakpo « il est temps que les autorités commencent vraiment par croire en cette jeunesse qui veut bien faire les choses. N’eut été notre courage et détermination, le Bénin ne serait pas honoré sur cette expédition d’envergure internationale. Nous y avons vraiment cru et quelques autres compatriotes avec nous et voici le résultat », mentionne  le promoteur de ‘’Igwet’’ tout indigné mais avec des traits de satisfaction morale sur le visage. Puisque l’abnégation a favorablement payé. Maintenant ce titre de Miss tourisme Afrique que vient de décrocher le Bénin devant plusieurs autres pays africains non moins importants doit être valorisé. Du moins, c’est le prochain défi que le Bénin est appelé à relever. Et à ce sujet la reine Amélé Diane Tognizoun et tous les membres de structure ‘’Igwet’’ invitent d’une seule voix le gouvernement à manifester une volonté politique ferme si tant est que le tourisme devrait constituer le principal axe du développement du Bénin. « La mission à nous assignée désormais est très lourde. Nous avons déjà réussi à faire de notre mieux pour vendre la destination Bénin sur la compétition pour mériter la couronne. C’est le Bénin qui a gagné. Alors la prochaine étape qui est celle de la réalisation des projets demande un accompagnement sérieux. Et je viens ici tendre la main pour qu’ensemble nous puissions impacter le monde afin de prouver que le Bénin mérite pleinement ce titre », lance Amélé Diane Tognizoun.

 

Teddy GANDIGBE  

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite