Soutenance de thèse de doctorat à l’Uac : Mention très honorable pour Muller Oscar Hountondji

408

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La salle de conférence de l’Ecole Doctorale Pluridisciplinaire «Espace, Culture et Développement» de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac), a servi de cadre, mercredi 05 juin 2019, à la soutenance de thèse de doctorat en Géoscience de l’Environnement et Aménagement de l’Espace, option Gestion de l’environnement. Elle est présentée par Muller Oscar Hountondji et présidée par Placide Clédjo, Professeur titulaire à l’Uac au Bénin. Cette thèse a été sanctionnée par la mention très honorable avec félicitations du jury.

 

Mention très honorable avec félicitations du jury. C’est la sentence prononcée par le jury dirigé par le Professeur Placide Clédjo et ayant examiné la soutenance de thèse de Muller Oscar Hountondji. Une présentation axée sur le thème : « Valorisation écotouristique de la diversité des forêts sacrées sur le territoire OKT (Ouidah, Kpomassè et Tori-Bossito)». L’objectif d’une telle recherche est, à en croire l’impétrant, de contribuer à une meilleure valorisation des potentialités écotouristiques  de la diversité des forêts sacrées sur le territoire OKT. Dans son développement, Muller Oscar Hountondji a fait savoir que la méthodologie adoptée a été la collecte de plusieurs données à travers une grille d’observation, un guide d’entretien (directs et semi-directs) et l’organisation des interviews en focus-group. Pour lui, l’analyse des résultats montre que les forêts fétiches  sont plus diversifiées, les forêts des sociétés secrètes, relativement abandonnées et celles cimetières, plus dégradées. Selon ses propos, les recherches ont révélé 111 forêts sacrées dont 63 forêts fétiches (vodoun), 42 forêts des sociétés secrètes et six forêts cimetières réparties respectivement sur une superficie de 49,16 ha, 10,62 ha et 11 ha. Ainsi, en termes de solutions, Muller Oscar Hountondji propose l’installation des comités de gestion au niveau des forêts sacrées, un plan d’aménagement de ces forêts, approfondir l’inventaire et donner vie au projet de pays de tradition et de culture. «Les trois communes OKT forment une intercommunalité appelée pays de tradition et de culture», a-t-il rappelé avant d’ajouter que ces solutions vont permettre de révéler davantage ces territoires au monde et ce sera une destination privilégiée pour les écotouristes. «Il a fait ressortir les potentialités du Bénin en général mais en particulier sur celles de OKT. Il a fait un travail excellent avec une bonne présentation. Il a maitrisé le sujet et le jury lui a attribué une mention très honorable avec les félicitations du jury», dira le président du jury Placide Clédjo.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite