53ème journées mondiales des communications sociales : La nature des relations sur internet préoccupe

424

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le centre Guy Riobé de Parakou a abrité le samedi 1er Juin 2019, les manifestations officielles de la célébration de la 53ème journée mondiale des communications sociales sous la présidence de Pascal N’Koué, archevêque métropolitain de Parakou. Cette célébration est organisée par la conférence épiscopale du Bénin des communications sociales.

 

” Nous sommes membres les uns des autres. Des communautés de réseaux à la communauté humaine”. Tel est le thème de la célébration de la 53ème journée des communications sociales qui a réuni les professionnels des médias et  délégations de plusieurs diocèses du Bénin.

L’objectif de la célébration de cette journée des communications sociales qui se célèbre le dimanche suivant la fête de l’ascension et instituée par l’église catholique, à l’issue du concile Vatican II, est de réfléchir à partir du message du Pape François, sur notre ” être-en-relation” sur internet et les réseaux sociaux et accueillir le message de Monseigneur Pascal N’Koué archevêque métropolitain de Parakou. Il faut dire que cette journée marque la prise de conscience des enjeux de société que représentaient les moyens de communication de masse. Elle est une occasion pour réfléchir aux enjeux d’une communication fidèle à l’enseignement de l’église et respectueuse de la dignité humaine.

Au cours de cette journée, les échanges ont tourné aussi bien autour du message du Pape François et de l’archevêque Pascal N’Koué.

Pour Pascal N’Koué, archevêque métropolitain de Parakou, il n’y a pas de confusion à faire, c’est l’homme qui est le problème. C’est beaucoup plus l’utilisation qui est faite des réseaux sociaux par l’homme qui pose problème. C’est pourquoi, il a lancé un appel à l’endroit des professionnels des médias, à faire un usage judicieux des réseaux sociaux en évitant, la désinformation et la calomnie. Car, il reste convaincu qu’un bon usage des réseaux sociaux peut permettre au monde en général et plus particulièrement à l’Afrique de se développer.

Le numérique source de connaissances et de risques ; les écueils de la désinformation, de la manipulation et du discrédit, réseaux sociaux et communautés humaines et les jeunes et le web, la toile de l’isolement et du piège sont les autres thèmes qui ont été développés au cours de cette journée pour mieux cerner les enjeux des communications sociales.

 Albérique HOUNDJO (Br Borgou-Alibori)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite