6ème mandature de la Haac /Candidat presse écrite : Qui est Franck Kpochémè

228

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

S’il y a une candidature qui fait l’unanimité depuis le lancement du processus électoral pour l’élection des conseillers de la 6e mandature de la Haac, c’est bien celle de l’ancien président de l’Upmb, Franck Kpochémè. Jeunes, aînés et doyens, femmes comme hommes, chaque professionnel des médias a une raison propre à lui pour défendre et soutenir sa candidature. Mais, au-delà de l’engouement que suscite la candidature de celui que d’aucuns appellent « l’Ami de tous » au poste de conseiller à la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), le parcours qui a été celui de Franck Kpochémè dans cette noble profession de journaliste force l’admiration.

 

Titulaire d’un Master en ‘’Mangement et gestion des entreprises de presse’’, après une Maîtrise en Sciences juridiques option ‘’droit des affaires et carrières judiciaires’’, c’est en 1997, deux ans après son baccalauréat, que Franck Kpochémè a fait ses premiers pas dans le monde des médias. Comme la plupart de ses aînés, il a commencé par le journal universitaire ‘’Le Héraut’’ où, il y a occupé le poste de commissaire aux comptes jusqu’en 1998. Après cette expérience universitaire, il a fait un stage pratique au journal ‘’L’Avenir’’  de 1998 à 1999. Son assiduité au travail, sa maîtrise de l’écriture journalistique convainc le Directeur de publication, Firmin Gangbé qui l’a promu au poste de Rédacteur en chef. Il a ensuite été sollicité pour animer le journal ‘’Le Journal’’ où il a occupé le poste de Secrétaire de rédaction jusqu’en 2001. C’est alors que ‘’Le Matinal’’ de Charles Toko lui a ouvert ses portes. Là, Franck Kpochémè a gravi les échelons les uns après les autres. Tenez ! Journaliste politique et chef d’édition de 2001 à 2003 ; chef bureau régional dans le Zou et les Collines de 2003 à 2004 ; chef bureau régional Borgou/Alibori de 2005 à 2006. Une expérience aussi enrichissante au sein de l’équipe rédactionnelle de l’un des journaux les plus lus au Bénin ne peut que le destiner au poste de directeur de publication. Et, c’est le journal ‘’L’Informateur’’ qui lui a offert cette opportunité. De 2006 à 2014, Franck Kpochémè a occupé le poste de Directeur de publication du journal de Clément Adéchian. Mais l’autre chose que beaucoup ignorent depuis qu’il a été élu deux fois de suite président de l’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb), c’est son statut de Directeur de publication du magazine  ‘’Matin Libre’’  du nom du groupe de presse éponyme. Poste qu’il occupe de 2015 à ce jour. Franck Kpochémè est aussi auteur de deux ouvrages, ‘’Le Talon d’Achille de Boni Yayi ‘’et ‘’Le Journalisme et moi’’.

C’est dire que l’homme dont la candidature suscite beaucoup de passion dans le monde des médias est un pur produit de la presse écrite. Il y a gravi tous les échelons. Ce n’est donc pas pour rien qu’aujourd’hui, les professionnels des médias, toutes tendances confondues, sont unanimes à reconnaître qu’il mérite enfin le graal. De jour en jour, la mobilisation autour de sa candidature atteint un record jamais égalé dans l’histoire de la Haac. C’est carrément un phénomène. Il n’y a qu’un seul slogan sur les lèvres de tous les professionnels des médias : Franck Kpochémè, Haac direct.

B.H

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite