Ouverture des postes dans les universités nationales du Bénin : Les enseignants du supérieur en Ag ce jour

1 734

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ils n’entendent pas se laisser et la pilule risque de ne pas passer si facilement quant aux réformes engagées dans l’enseignement supérieur. Ces enseignants des universités nationales du Bénin, réunis au sein de l’Intersyndicale des enseignants du supérieur, montent à nouveau au créneau ce mardi, 28 mai 2019 pour se faire entendre. Ce sera à la faveur d’une Assemblée générale extraordinaire qui se déroulera à l’Amphi Ex Flash sur le campus d’Abomey-Calavi. Faut-il le rappeler, dans une déclaration rendue publique le 20 mai dernier, l’Intersyndicale dénonce une mort programmée de l’enseignement supérieur public au Bénin. « Suite à la lettre n°1155/MESRS/SGM/DAF/SRHDS/DGCPER du 05 avril 2019, par laquelle madame le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique portait un coup dur à la promotion des enseignants du supérieur des Unb en limitant le nombre des candidatures au concours d’agrégation, l’Intersyndicale a…attiré l’attention de la communauté universitaire et de l’opinion publique sur les menaces de mort programmée qui planaient sur les Unb. La confirmation vient d’être donnée…par la note circulaire n°1544/MESRS/DC/SGM/DAF/SHRDS/DGCPR du 29 avril 2019 portant ouverture des postes dans les Unb, malgré les vives protestations élevées par les enseignants du supérieur » lit-on dans la déclaration de l’Intersyndicale qui déplore le fait que les frais de participation, selon la décision relative à l’ouverture des postes, soient désormais à la charge des uns alors que certains ont déjà effectué le dépôt des dossiers de candidatures. « Les reclassements dans les grades obtenus ne sont plus automatiques, ils deviennent aléatoires par des quotas qui ne tiennent compte d’aucun besoin clairement exprimé ouvrant ainsi la voie à des traitements préférentiels et discriminatoires », dénonce également l’Intersyndicale des enseignants du supérieur qui renouvelle sa vive protestation contre la mesure. L’Intersyndicale entend alors user de tous les moyens légaux pour faire échec à ladite mesure. Au cours de la présente Assemblée générale extraordinaire, les échanges s’articuleront principalement autour de la note circulaire n°1155/MESRS/SGM/DAF/SRHDS/DGCPER du 05 avril 2019. Affaire à suivre !!!

 

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite