Eaux et Forêts/Réussir aux examens et concours : Daniel Lawin publie  » Bréviaire du forestier  »

5 551

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Un recueil d’épreuves corrigées sur la Faune et les Forêts)

Le capitaine des Eaux, Forêts et chasse, Daniel Lawin a procédé, mardi 21 mai 2019, au lancement de son ouvrage  » Bréviaire du forestier  ». C’était à la faveur de la 2ème édition de la Semaine de la biodiversité et de la recherche forestière, qui a réuni à la Direction générale des Eaux, Forêts et Chasse à Cotonou, Universitaires, collègues forestiers, activistes de la société civile et des étudiants.

 » Bréviaire du forestier  » est un document de 367 pages. Selon le professeur Brice Sinsin, Recteur honoraire de l’Université d’Abomey-Calavi qui l’a préfacé,  » ce recueil d’épreuves corrigées sur la faune et son habitat ainsi que la législation forestière est un  outil qui désenclave les apprenants qui ont peu ou pas d’accès aux documents appropriés pour bien se préparer aux examens d’admission à divers concours  ». Et d’ajouter :  » Cette initiative de Monsieur Lawin, grâce aux expériences accumulées dans la formation et l’évaluation des élèves forestiers et qu’il a su si bien capitaliser  dans un recueil si utile, est une solution salutaire à plus d’un titre.  Ce document, combien important, trouve son utilité non seulement dans la formation initiale, mais aussi dans la formation continue des agents forestiers  ».  Structuré en deux parties, la première partie qui a parlé de la faune et son habitat comporte 70 exercices regroupés en 43 épreuves.  » Assez de concepts sont définis dedans, (..) et après, j’ai abordé la systématique des grandes familles fauniques et les principales espèces de faunes rencontrées au Bénin. Au nombre de la classe des vertébrés, j’ai largement développé la classe des mammifères. S’en est suivi la classe des oiseaux, et à la fin, les reptiles. En ce qui concerne les poissons et les batraciens, c’est en filigrane que ça été abordé de peur que le document ne soit trop gros. Après cela, au niveau des mammifères, j’ai parlé un peu des rongeurs, des ongulés, des carnivores, des primates… et des familles respectives qu’ils représentent. Également, il a été abordé les différentes menaces qui pèsent sur ces espèces fauniques. J’ai aussi proposé des approches de solution pour pouvoir les conserver. Également, dans le cadre de l’exploitation et de la gestion durables de ces espèces, les outils et méthodes appliqués à l’aménagement et surtout dans les aires protégées telles que les techniques de dénombrement de la faune, tout est mentionné  », explique l’auteur.

Pour ce qui est de la deuxième partie de l’ouvrage, elle concerne la législation forestière.  » Cette partie comporte 28 épreuves. Là aussi, la clarification a été suffisamment étayée au niveau des concepts. Dans le cadre de la conservation de la biodiversité, l’accent a été mis sur la problématique de la gestion des ressources forestières en cette période où, au quotidien, la biodiversité se dégrade. Également, j’ai fait des propositions. Les études de cas de délits forestiers relatifs au braconnage, à l’exploitation forestière ont été également développées, suivis du processus de constatations, de répression de délits forestiers et du règlement de contentieux forestiers. Et cela m’a amené à faire le point des textes législatifs et réglementaires en vigueur en République du Bénin en ce qui concerne la faune et les forêts. À cela, j’ai ajouté les Conventions internationales auxquelles le Bénin fait partie. À la fin du document, vous verrez les images des mammifères, les oiseaux et les reptiles que nous rencontrons fréquemment dans nos aires protégées et autres parties de notre pays. À cela j’ai fait une étude de la systématique de ces mammifères en commençant par leurs classes jusqu’à atteindre les espèces chez certains animaux. J’ai ajouté leur mode de vie, leurs habitats, leurs mœurs, leur alimentation, leur formule dentaire… », détaille l’officier forestier et auteur, Daniel Lawin qui a profité pour remercier tous ceux qui ont contribué à la réalisation du recueil. Présent à ses côtés à la cérémonie de lancement, les mots du Colonel Gaston Akouèhou, Directeur général du Centre d’études et de recherches forestières (Cerf), seront une exhortation à se procurer ce bréviaire. « Bréviaire parce que si vous avez besoin de renforcer votre capacité à faire de la foresterie, à faire surtout de la faune, il faut l’acheter. C’est un livre qui est facile à lire, bien structuré. Dans ce livre, il y a des techniques à causes desquelles les gens ont peur de faire la faune qu’il a simplifiées. (…) Ne fuyez pas le coût (…). C’est normalement le professeur Sinsin qui devrait être là pour vraiment parler de ce livre (…). Et ce livre a été officiellement autorisé par l’Etat béninois », a confié le Colonel Akouèhou. « J’ose croire que ce document va apporter une plus-value aux apprenants. », va conclure l’auteur.

 M. M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite