Après son élimination au mondial de taekwondo : Rostand Kiki livre ses premières impressions

201

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’international béninois de taekwondo Rostand Kiki n’a pas fait long feu au championnat du monde de taekwondo à Manchester en Grande Bretagne (du 15-19 mai 2019). Et pourtant, il nourrissait l’espoir d’aller décrocher une place sur le podium quand il a littéralement gagné son premier combat face au Chypre, Christos Pilavakis (13-0) dans la catégorie des moins de 74Kg. Malheureusement, il a été éliminé au second tour par le numéro 2 mondial de la catégorie, Nikita Rafalovich de l’Ouzbékistan (15-10). L’aventure du mondial s’est arrêtée là pour l’aîné de la famille Kiki (Jehudiel Kiki et Romaric Kiki, tous pratiquants du taekwondo sont les frères de Rostand, ndlr). Joint au téléphone, il a confié que la différence a été faite au niveau du nombre de compétitions dans les jambes par son adversaire. «La différence s’est faite dans le 3e round où il est monté en puissance», a-t-il fait savoir avant d’ajouter : «C’est dû au manque de compétitions, comparé à l’autre qui en a déjà une dizaine contre une seule pour moi». A en croire Rostand Kiki, la chance pour la qualification aux prochains Jeux olympiques dépendra du nombre de compétitions qu’il aura l’opportunité de participer afin de glaner des points. «Plus je participe à plus d’opens, plus mes chances de me qualifier sont grandes», a-t-il fait savoir. Pour l’heure, Rostand Kiki retourne aux séances d’entraînements en attendant les prochaines échéances.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite