4ème édition de la compétition d’art oratoire ‘’Millemots Vox’’ : L’Enam sacrée championne catégorie Senior

226

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’amphi Idriss Déby Itno de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) a abrité la grande finale du concours d’art oratoire et de culture générale dénommé « Millemots Vox », le 18 mai 2019. Dans la catégorie Senior dont le match a opposé PIGIER Bénin et ENAM, c’est l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) qui est déclarée championne.

 

37,75 contre 35 sur 40 points. C’est le score marqué par l’ENAM contre PIGIER au terme de la grande finale du concours d’art oratoire et de culture générale, sous les acclamations d’un public de supporters des deux équipes et d’invités. Devant un Jury de trois membres dont Eric Azanney, journaliste et Directeur général de Awalé Afriki ; Me Hugo Koukpolou, avocat au barreau de Cotonou et de Joël Atayi Guèdègbé, président de l’Association Nouvelle Ethique et président dudit Jury pour la phase d’art oratoire, les deux équipes ont planché sur le thème retenu pour la 4è édition de Millemots Vox. Intitulé « Quelles sont les exigences d’une vie qui doit compter pour l’humanité ? », le thème a d’abord été objet d’un speech présenté en français et en anglais, et ensuite d’un débat entre les deux équipes. La deuxième phase quant à elle, a été celle de Millemots culture inspirée du génie en herbe. Déroulé dans une atmosphère de challenge, une présentation pleine de verve a caractérisé le match, gardé le souffle du public et fait naître le suspense pendant plusieurs minutes.  Pour les deux équipes, le débat a été un canal pour montrer au public que chaque être a de la valeur et doit compter pour l’humanité. A en croire Léwis Adjadémè membre et joueur de l’équipe de l’ENAM, « ce concours d’art oratoire est un canal bien choisi pour permettre aux jeunes d’exprimer le génie qui est en eux ». Dans le même sens, Norentz Gogan, Directeur exécutif de Millemots Fondation justifie l’importance de ce concours. « C’est surtout pour former des générations de leaders et de « solutions makers » (des faiseurs de solutions) » a -t-il affirmé. Et cette initiative est un moyen, renchérit-il, pour susciter au sein des jeunes, le désir de marquer la différence dans leur entourage. Car chaque génération doit accomplir la mission qui est la sienne et chacun doit être utile à son entourage. Il faut rappeler que la finale junior a eu lieu le même jour avec la victoire du Collège d’enseignement général Zongo de Parakou face au complexe scolaire La Rose de Cotonou.

 

Source : Awalé Afriki

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite