Supposée ingérence dans une affaire en justice: Ebomaf victime d’acharnement gratuit

776

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Depuis quelques jours, une vaine cabale est organisée contre le groupe Ebomaf. Des individus mal intentionnés essaient désespérément d’entacher la réputation du groupe. Des allégations mensongères contre la filiale du groupe Ebomaf au Bénin et ses dirigeants inondent les réseaux sociaux. Mais elles n’ont pour but que de ternir l’image de ce groupe de BTP qui a fait ses preuves un peu partout dans la sous-région. Cette grande entreprise, qui construit d’importantes infrastructures routières pour le développement du Bénin et qui par ailleurs s’est imposée au cours de cette décennie comme la plus performante dans le secteur des BTP, est aujourd’hui objets d’attaques malsaines pour des raisons fallacieuses. De quoi s’agit-il en réalité ?
Lors d’un contrôle de routine effectué de façon conjointe par une équipe de prestataires et des agents de contrôle, un incident malencontreux est survenu sur l’un des sites de la section béninoise du groupe. Le nommé Casimir Dégbey, agent de ladite entreprise, est passé de vie à trépas. Vu les circonstances ayant conduit à ce malheureux accident, Ebomaf, en qualité d’entreprise socialement responsable et soucieuse du bien-être de ses ressources humaines, a mené les démarches adéquates à l’endroit de la famille de la victime, afin de la consoler et de la soutenir. Ces actions ont été réalisées par les responsables d’alors du groupe.
Dans la foulée, la justice s’est saisie du dossier pour en situer les tenants et les aboutissants. Une démarche que le groupe a respectée et a contribué à son évolution pour que jaillisse la lumière. Le mis en cause actuellement libéré n’a bénéficié d’aucun traitement de faveur. Et la procédure judiciaire suit son cours sans aucune ingérence ni de près ni de loin des responsables du groupe. Ce qui vient contredire les propos tendant à faire croire qu’il aurait été relaxé grâce aux manœuvres des responsables du groupe.
De même, il convient de signaler que l’actuel Directeur général du groupe Ebomaf au Bénin qui fait l’objet de cette cabale médiatique, n’est ni de près, ni de loin mêlé à cette situation.
D’ailleurs ce dernier très dynamique et porté vers la réalisation effective et à bonne date des différents chantiers confiés à l’entreprise, est un homme au grand cœur qui ne saurait cautionner une quelconque action de favoritisme. Ainsi, laisser croire à l’opinion publique qu’il a manœuvré pour libérer le présumé coupable, revient à mettre en cause la crédibilité de la justice béninoise. Or celle-ci est remplie d’hommes et de femmes de principe et fidèles à leur serment. D’ailleurs, il serait plus judicieux de se rapprocher du tribunal pour connaître de cette procédure et éviter de faire croire à l’opinion autre chose. La démarche la plus appropriée pour éclairer la lanterne de quiconque en exprimerait le besoin. Ebomaf Bénin fait entièrement confiance à la justice béninoise dont le professionnalisme est avéré.
En tout état de cause, les auteurs de ces allégations à des fins inavouées seront tenus pour seuls responsables des déconvenues qui en résulteraient. Toutefois, les services de communication du groupe EBOMAF rapprochés ont rassuré de leur disponibilité à faciliter l’accès aux sources d’informations officielles de l’entreprise.
Ebomaf contribue énormément à la réduction du chômage des jeunes. En témoigne le prix de la meilleure entreprise de développement en Afrique à elle attribuée par Tam-Tam d’Afrique et récemment le prix de l’intégration sous-régionale décerné au Maroc.

- Advertisement -

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite