Don d’équipements informatiques et autres à la commune de Ouèssè : Marcelline Maroya et Oxygène France-Bénin au secours des démunis

217

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Le Colonel  Philibert Oyéniran, premier artisan)

La commune d’Abomey-Calavi a abrité, samedi 11mai 2019, une séance d’œuvre sociale. Depuis 18ans, l’organisation non gouvernementale (Ong) Oxygène France-Bénin fidèle à son engagement de venir en aide aux nécessiteux, poursuit ses oeuvres de bienfaisance. Et, aucun pays n’est laissé pour compte. De même, divers couches et secteurs sont pris en compte.

 

2 bureaux, 4 ordinateurs, 3 fauteuils de bureau, 1500 livres, 3 armoires, 35 cartons de vêtements, 3 cartons de chaussures, 3 cartons de jouets, des matériels médicalisés, etc, sont, entre autres, l’essentiel du don offert ce samedi. L’objectif, aux dires de Marcelline Zannou Maroya, présidente de l’Ong Oxygène France-Bénin, est de venir en aide aux apprenants, espoirs de demain. «Le social pour moi est une passion. Et, tout est parti de l’éducation reçue des parents. Mon papa était une Bible vivante. Quand il y en  a pour un, il y en a pour deux», souligne-t-elle. Ses remerciements iront aux généreux donateurs, à tous ceux qui participent à la manutention, à tous ceux qui l’aident de près ou de loin pour qu’elle puisse accomplir “sa passion et sa Mission”. Un point d’honneur sera fait à l’endroit de deux de ses collaborateurs, Mr et Mme Agassounon. Les bénéficiaires quant à eux, sont exhortés à faire  bon usage du don. Présent à la cérémonie, le maire de Ouèssè, Dr Firmin Akpo, a exprimé toute sa reconnaissance à l’Ong et à sa présidente. Pour lui, l’initiative est divine. Elle reste, signifie-t-il, un lien de développement humain qui ne doit pas être rompu. «Nous avons tout intérêt à vous accompagner», finit-il par conclure. Même son de cloche du côté du Colonel Philibert Oyéniran, celui-là même grâce à qui l’initiative reste possible. «Aider, il n’y a pas meilleure œuvre. On est un pays en développement qui a besoin  de moyen de tout bord», fait-il savoir. Faisant allusion au matériel informatique offert, il a estimé que l’illettré du 21è siècle, est celui-là qui ne maîtrise pas l’outil informatique. Selon donc ses propos, le don de l’Ong Oxygène France-Bénin, donne la chance au Bénin de disposer d’une pépinière de lettrés. L’initiative estime alors l’homme, reste de ce fait, «très bonne». Et que vive Oxygène France-Bénin.

 

Cyrience KOUGNANDE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite