Parfait Ahoyo sur E-Télé : Ahouanvoébla taupe de Talon, bourreau du Prd

4 303

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Conseiller technique aux Nouvelles technologies de l’information et de la communication du président du Parti du renouveau démocratique (Prd), président de l’Assemblé nationale du Bénin, était de passage sur la chaine de télévision E-Télé hier dimanche 12 mai 2019. Parfait Ahoyo n’a pas fait dans la dentelle pour dénoncer non seulement les lois « scélérates », mais aussi et surtout la télécommande de Talon qui a servi à détruire le Prd, à travers le président de son groupe parlementaire.

 Le Conseiller technique aux Nouvelles technologies de l’information et de la communication, du président Adrien Houngbédji est très remonté contre Patrice Talon. Parfait Ahoyo, avec dédain et forte offense à Patrice Talon a dénoncé les lois « scélérates », mais également la télécommande de Talon, en l’occurrence le président du groupe parlementaire Prd qui a servi à détruire son parti. Avec force-détail, Parfait Ahoyo dénonce les acteurs de la destruction, notamment le tandem Talon-Ahouanvoébla, qui minutieusement ont mis tout en œuvre pour réduire au silence et imposer leur volonté à Houngbédji et au plus grand parti du Bénin le Prd, dans le vote des lois notamment les lois électorales, le code du numérique mal appliqué et la loi sur les embauches qu’il rejette avec véhémence et traite de calamité. Il impute la responsabilité de tout ce qui arrive aujourd’hui au président de son groupe parlementaire qui est la taupe du pouvoir dans la maison Prd. Parfait Ahoyo nourrit par ailleurs une amertume vis-à-vis des responsables politiques du pays, dont le président du groupe parlementaire Prd, et dont il traite de malhonnêteté et d’immoralité toutes les formes de comportement. Il évoque les conditions et les coulisses (qui ne respectent pas les procédures) qui justifient les malices portées par certains députés dont Ahouanvoébla. Très remonté, il estime que ce comportement qui a fini de fragiliser le Prd, reste une attitude des thuriféraires du Parti qui obéissent au pouvoir. Et à l’en croire, c’est le même mode opératoire qui a servi à faire éclater la Rb, qui est engagé pour achever le Prd. Pour lui, le président du Prd, fort de son expérience, a pris des mesures pour prévenir cette attitude de traitrise, mais en vain : « Ceux qui pouvaient faire l’objet de suspicion ont été élégamment écartés ou mis un peu au vert, mais cela n’a pas empêché d’innover, … de s’appuyer sur de nouveaux éléments, c’était un mode opératoire, c’est le même mode opératoire qui a mis en lambeaux la Rb), déplore-t-il. L’invité distingue ainsi deux catégories de militants au Prd : la première est celle restée fidèle à la ligne et la seconde celle qui poignarde à chaque instant le parti dans le dos et qu’il condamne avec la dernière rigueur. Il n’a pas manqué de dévoiler comment les députés du Bloc pour la majorité présidentielle (Bmp) découvrent de façon astucieuse le vote des  propositions de loi le jour où les dossiers sont appelés. Evoquant les législatives du 28 avril dernier  le Ct/Ntic fustige le faible taux de participation qui fragilise la légitimité des élus et qui par la même occasion, montre une démocratie fragilisée. Il estime entre autres que l’échec cuisant de cette législature est l’activité relative au contrôle de l’action du gouvernement et en cause, l’absence des ministres au parlement. Il est constamment revenu à un livre qu’il porte au nom du Prd et dont la portée relate pour l’essentiel le destin et la classe de Adrien Houngbédji.

 

Mike Mahouna

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite