Des émissaires du gouvernement chez Sassou, Ouattara… : Sincérité ou ruse ?

2 795

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Talon est-il prêt à exécuter les recommandations de ses pairs ?)

Depuis quelques jours, le palais de la Marina envoie des émissaires dans certains pays africains pour expliquer certainement la crise post-électorale qui frappe le Bénin depuis le 28 avril dernier. Seulement, beaucoup se demandent si Patrice Talon et son gouvernement tiendront compte des conseils donnés par les différents Chefs d’Etat sollicités.

 

Pascal Irénée Koupaki, Aurélien Agbénonci et Severin Quenum étaient chez le président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara hier jeudi 09 mai 2019. Ils ont effectué ce voyage quelques jours après le  périple fait par le Chef de la diplomatie béninoise, Aurélien Agbénonci dans la sous-région ouest africaine en Afrique centrale ( notamment chez le président Sassou N’guesso et Teodoro Obiang Nguema). Ces émissaires étaient  porteurs d’un message du Chef de l’État béninois, Patrice Talon à ses pairs. Sans doute, ont-ils présenté aux différents présidents la situation sociopolitique nationale plutôt délétère de ces dernières semaines. En retour, ils ont peut-être reçu des conseils. Et lorsqu’on sait que les chefs d’Etat visités avaient présidé des organisations sous-régionales et même continentales dont fait partie le Bénin et que ces organisations ont déjà diligenté des envoyés au Bénin avant et pendant le scrutin sans que leurs observations et recommandations ne soient prises en compte par le gouvernement et son Chef, on peut s’interroger sur la nécessité de ”la balade régionale” entreprise depuis peu. Patrice Talon n’a pu tenir compte jusque-là des conseils donnés par les ” nombreux amis” du Bénin. Alors, que peut-on vraiment attendre de ce périple?  Est-il fait juste pour la forme ?  Le président Patrice Talon est-il disposé à annuler les élections pour en organiser d’autres de plus inclusives lorsque ces envoyés reviendront lui dire que majoritairement les propositions de ses pairs sont allées dans ce sens ? Le Chef de l’État comprendra-t-il enfin que le bilan des morts est déjà trop lourd et qu’il faut pour sauver le Bénin une solution consensuelle? Existe-t-il encore des raisons d’espérer que  le chef de l’État travaille à rétablir l’image de pays démocratique que vendait le Bénin, il y a quelques mois alors même qu’il n’a pas pu donner satisfaction aux institutions comme la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), l’Union européenne, ou encore l’Organisation des nations unies (Onu)? S’il est permis de toujours espérer, beaucoup soutiennent que ces consultations relèvent du folklore et que le président Talon veut coûte que coûte concrétiser ses objectifs peut-être non encore révélés.

 

Mike MAHOUNA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite