Commissariat spécial de Dantokpa : Les zems circulent à nouveau dans le marché

775

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La fluidité de la circulation observée au marché international de Dantokpa depuis l’entrée en vigueur de l’arrêté préfectoral N° 0215/DEP-LIT/SG/ SCAD/SA du 07 Juillet 2016, semble relever désormais du passé. Difficile depuis un moment de se frayer un chemin dans ce grand marché. Les conducteurs de taxi-moto communément appelés “zem“ circulent même à vive allure dans le marché de Dantokpa…

 

Alors que par arrêté préfectoral, le préfet Modeste Toboula a consacré l’interdiction de circulation des engins à deux roues dans la zone commerciale. Les forces de l’ordre notamment les flics spéciaux du commissariat de Dantokpa ont été mis à contribution pour contraindre les usagers au respect des dispositions de l’arrêté. Ainsi, pendant de longs mois, les pauvres dames du marché et clients ont pu librement circuler sans craindre d’être renversés par un engin ou un zem. Malgré les grincements de dents, la décision a été fortement saluée par les usagers de la zone commerciale. Chose curieuse, depuis quelques semaines, c’est tout un bordel dans ledit marché avec des conducteurs de taxi-moto qui stationnent de manière anarchique devant les étalages et d’autres qui ont du plaisir à y conduire ou rechercher des clients. Plus déplorable, il est préférable de ne pas se hasarder à leur faire de reproche car ayant la langue légère, ils vous servent sans détour, votre dose d’insulte. Déjà à l’entrée du marché à “Tokpa Aga“, ils stationnent de sorte à rendre pénible, la circulation. De plus, certains entrent dans le marché pour stationner pendant que d’autres y roulent à vive allure au mépris du danger. Est-ce un abandon de la part des éléments du commissariat spécial de Dantokpa ? Si ces derniers patrouillent à longueur de journée dans le marché, ils ne semblent pas se préoccuper de ce pan du problème. Il suffit de s’en prendre à un zem qu’il vous demande de lui envoyer des policiers. Face au fait, les éléments du commissariat spécial de Dantokpa sont invités à prendre leurs responsabilités. Il est peut-être temps de sévir car force doit rester à la loi pour le bonheur des usagers du marché international de Dantokpa ! Faut-il le rappeler, l’arrêté préfectoral interdit, jusqu’à nouvel ordre, à tout engin à deux roues, l’entrée dans le centre commercial, allant de la rue MTN-Notre Dame jusqu’à l’immeuble Mawulé en passant devant le Ceg Dantokpa. Une proposition qui émanerait de l’ancien commissaire spécial de Dantokpa et actuel commissaire central de Cotonou, Jean-Marie Sèglè. Le commissaire central de Cotonou est donc vivement interpellé !

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite