Baromètre Matin Libre (du 03 au 09 Mai 2019)

376

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

EN HAUSSE

Boni Yayi

Contraint de rester cloitré chez lui, presque assigné à domicile, Boni Yayi est pourtant préoccupé par le sort de son pays. Il a envoyé une lettre au président de la Cedeao et à certains chefs d’Etat de la sous-région dans laquelle il leur demande de ne pas abandonner le Bénin, de veiller sur sa sécurité, celle de sa famille et de toute l’opposition béninoise en général.

Candide Azannaï

Lors d’une sortie médiatique mardi dernier, le président du parti Restaurer l’espoir a souligné que les événements malheureux des 1er et 2 mai à Cadjèhoun ne font pas partie du chronogramme des forces politiques de l’opposition. Ils seraient, selon lui, un coup monté pour détourner la résistance de son objectif, celui d’user des prérogatives de l’article 66 de la Constitution pour exiger des élections législatives ouvertes à toutes les sensibilités.

Expédit Ologou

« Sortit de la passion de l’illimité », c’est le titre de la dernière chronique de l’ex directeur général des médias Expédit Ologou. L’expert en gouvernance politique et journaliste n’est pas allé du dos de la cuillère pour fustiger le drame qui a frappé le Bénin tout au long du processus électoral. Offusqué, indigné et visiblement exaspéré, il dénonce avec le doigté qu’on lui connait, le massacre des âmes innocentes par les forces de l’ordre.

Habib Dakpogan

« Une femme est tombée » ! C’est l’émouvant poème de Habib Dakpogan pour saluer la mémoire de cette femme nourrice, vendeuse de Moyo à Cadjèhoun, tombée sous les balles des forces armées lors des manifestations du 1er mai.  Le texte fait le buzz sur la toile.

Romuald Wadagni

Le ministre de l’Economie et des finances est invité spécial au forum de Paris sur le financement du développement. Devant des puissances du G20, Romuald Wadagni a exposé sa méthode de recherche de financement pour financer le Pag tout en maîtrisant le taux d’endettement.

EN BAISSE

Aurélien Agbénonci

Le ministre des Affaires s’embrouille et s’enfonce davantage. Rattrapé par ses propres déclarations, Aurélien Agbénonci ne sait plus quel langage tenir. Devant le corps diplomatique, il affirme que le Bénin n’est pas en crise. Le lendemain, il conduit une délégation au Congo pour, dit-il, recueilli les conseils du président Sassou N’Guesso sur la crise post-électorale.

Adrien Houngbédji

Le président du Prd a réuni ses partisans pour leur demander de ne pas verser dans les violences et d’œuvrer pour une installation apaisée des députés de la 8e législature. Entre l’exigence d’élections pour tous et le vœu d’une installation apaisée des députés élus après une élection non inclusive, marquée par de violences et un fort taux d’abstention, on ne sait plus vraiment quelle est la vraie position des Tchoco-tchoco

Fructueux Gbaguidi

Le chef d’Etat-major de l’armée de terre, le colonel Fructueux Gbaguidi a conduit une mission de sécurisation des frontières au Nord du Bénin face aux menaces terroristes. Des chars avaient été mobilisés pour des patrouilles et des suspects arrêtés. Seulement, quelques jours après deux touristes français en visite au parc Pendjari ont été enlevés et leur guide béninois tué.

Pascal Adéloui

Dans un point de presse, le porte-parole de la Police républicaine Pascal Adéloui a réitéré l’engagement de la Police républicaine à décourager les actes de vandalisme, protéger les populations et les institutions de la république. C’est d’ailleurs sa mission. Mais beaucoup auraient voulu que par cette sortie, la Police dise quelle est sa responsabilité dans l’utilisation d’armes létales qui ont coûté la vie à des citoyens lors des manifestations des 1er et 2 mai.

Benjamin Hounkpatin

De la drogue aurait été retrouvée dans le corps des manifestants de Cadjèhoun. C’est une déclaration du ministre de la Santé. Seulement, on se demande quelle en est l’opportunité ? Alors que le gouvernement garde le silence sur le nombre de morts et de ce qui est advenu des corps des victimes, le ministre Benjamin Hounkpatin vient livrer les résultats d’analyses qui révèleraient des traces de drogue dsans le sang des blessés soignés au Cnhu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite