Violences électorales : Le gouvernement veut une évaluation financière des dégâts

206

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les élections législatives du 28 avril 2019 ont été entachées par des violences, affrontements sanglants etc. Des scènes de violence qui se sont poursuivies après le scrutin. En sa séance du Conseil des ministres de ce mercredi, 08 mai 2019, le gouvernement a décidé de procéder à une évaluation financière des dégâts matériels. « En effet, le jour du scrutin, dans les villes de Parakou, Tchaourou, Bassila, Savè, Glazoué, Bantè et Savalou puis dans les villes de Cotonou et Kandi les 1er et 2 mai 2019, des individus enrôlés à la solde des leaders politiques se sont attaqués à des édifices et infrastructures publics ainsi qu’à des installations privées, qu’ils ont dégradés, pillés ou incendiés », précise le compte-rendu du Conseil des ministres. « Les enquêtes en cours nécessitent une connaissance précise de l’envergue et de l’évaluation financière des dégâts matériels. C’est pourquoi le gouvernement, garant de l’intégrité des personnes et des biens, a décidé de commettre à cette fin un expert qualifié », peut-on également lire dans le compte-rendu. Seulement à quelle fin ? La question reste toute posée.

 

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite