Promotion de la musique Gospel : Adonaï’s Band naît pour répandre de la belle mélodie

307

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Vers une nouvelle configuration du Gospel)

Un rassemblement d’artistes talentueux vient de voir le jour sous la houlette et le leadership de l’artiste chanteur Jah Baba, le responsable de l’espace culturel ‘’Africa sound City’’. Adonaï’s Band est le nom que porte le tout nouveau groupe de cinq étoiles divines qui ont tous reçu le même appel, « Servir Dieu dans l’unité et la diversité des talents ». Au nombre des cinq membres il y a Gabriel Jessougnon Ahouandjinou alias ‘’Gabi Jessougnon’’, Arnaud Azonnoudo alias ‘’Azaroga cinq étoile’’, Jean Hounkponou connu sous le pseudonyme de ‘’Jonny Sourou’’, Koffi Nouwodou alias ‘’Prince Koffi’’ et le rappeur atypique de la capitale Bernard Singbo alias ‘’Radama Z’’. Avec une moyenne de 17 ans en carrière solo, la bande n’a pas que pour atout, la célébrité de ses musiciens, mais surtout leur polyvalence. Pianiste – vocaliste-batteur, bassiste-percussionniste-chanteur, ou encore chanteur-rappeur-percussionniste, ici personne ne joue moins de deux instruments. En réussissant cette fusion improbable sous le génie de Chief Oladipo F. Abiala alias Jah Baba, très investi dans la promotion des cultures africaines, Adonaï’s Band espère donner au monde une nouvelle forme de gospel qui prend ses racines dans les percussions béninoises avec un éventail de sonorités classiques et des rimes en goun ; langue d’expression du seul rappeur du groupe qui sera finalement pour le grand public, l’invité surprise sur cette planète de louange et d’adoration.

Aperçu sur les cinq membres…

Jean HOUNKPONOU

Alias ‘’Johnny Sourou’’

In god we trust. Johnny Sourou est l’une des voix sanctifiées dans les chapelles des chants religieux au Bénin. Artiste polyvalent issu de familles ancrées dans les rythmes traditionnels de l’Afrique de l’ouest, il a la capacité innée de faire passer toutes sortes d’émotions par la force de ses interprétations. Dans la bande, il est celui qui a plus d’expérience et de métier. C’est en 2007 qu’il connait le succès majeur de sa carrière avec la chanson « avimadémè », soit 15 ans après ses débuts aux cotés de John Migan également grand chantre de l’éternel.

Koffi NOUWODOU

Alias ‘’Prince Koffi’’

Héritier d’une grande tradition musicale et formé dans les chorales en langues, Prince Koffi incarne ce que l’on peut appeler « la mémoire traditionnelle» de la bande. Percussionniste traditionnel hors pair, il possède une technique solide et un sens du rythme inné lui permettant d’ajouter un éclat de folie, un grain de piment voire un soupçon de vénération à n’importe quelle composition.

Bernard SINGBO

Alias ‘’Radama-Z’’

J’écris et je prie. C’est ce qu’écrivaient en 2005 Radama-Z en featuring avec Al le bourreau. On était loin de s’imaginer que ce titre était la préfiguration d’une conversion plus tard au gospel. Bernard SINGBO est connu pour ses classiques (migbè en 2001, Ovitché en 2002, le peuple vous parle en 2009), sa musique est militante et sociale, mais il est bien l’invité surprise de cette bande typiquement chrétienne dont le sacerdoce est la louange et l’adoration. Précurseur du rap en langue goun, sa touche constitue le charme secret de Adonaï’s Band

Gabriel Jessougnon AHOUANDJINOU

Alias ‘’Gabi Jessougnon’’

Maître au clavier, l’instrument sacré n’a aucun secret pour Gabi Jessougnon qui représente la touche classique de la bande. Son excellent doigté et sa maîtrise des accords des répertoires africains et classiques l’ont souvent propulsé sur les scènes et festivals gospels pour accompagner les plus grands chantres. C’est donc tout naturellement qu’il est désigné en janvier 2017 comme pianiste pour représenter le Bénin avec son compatriote K-mal (slameur), à la conférence de The Berklee College of Music de Boston organisée à Libreville par le biais de African Music Institute (AMI). Quelques mois plus tard, il sort son premier album « Adonaï ».

Arnaud AZONNOUDO

Alias ‘’Azaroga 5 étoiles’’

Multi-instrumentistes autodidacte, Azaroga jouit du profil que recherche toute bande. Moulé dans le gospel depuis 1996, sa carrière studio démarre en 2006. Il est aujourd’hui l’un des bassistes incontournables du Bénin. 5 étoiles est surtout connu pour son talent d’arrangeur. A ce titre il a travaillé dans plusieurs studios dont ceux de Nel Oliver et de Sabbat Nazaire avant la création de son propre label, Arya music.

 

Réalisation Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite