1er mai des travailleurs: La Sobebra offre une belle fête à son personnel

489

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Comme à son habitude, la Société béninoise de brasserie (Sobebra) offre à son personnel chaque 1er mai, jour de la fête du travail, des moments de réjouissance et de détente. Pour l’édition 2019, les manifestations ont lieu à Africa Land à Fifadji. Le personnel, réuni au sein du Syndicat des travailleurs de la Sobebra (Syntrasob), avait à ses côtés Emmanuel Beuchet, le directeur administratif et financier, représentant le Dg/Sobebra.

- Advertisement -

Déclarée à l’origine, journée de lutte et de grève pour réclamer de meilleures conditions de travail, la fête du travail est devenue au fil des années une occasion de se retrouver, de faire le point des revendications satisfaites ou non et de prendre de nouveaux engagements. Hier, les travailleurs de la Sobebra ont célébré de fort belle manière la fête du 1er mai. Après une messe d’action de grâce tôt dans la matinée, le cortège s’est ébranlé vers Africa Land, à la descente du pont de Fifadji. Là, ce sont déroulées diverses activités ludiques. Un tournoi de football doté de trophée a permis aux équipes masculines de s’affronter. Le personnel a eu droit à des jeux qui ont permis aux gagnants de rentrer avec des lots tels que des sacs d’écolier, des casquettes, des tee-shirts, des porte-clés,etc. Comme en de pareilles occasions, l’utile a été joint à l’agréable. La Sobebra n’a pas lésiné sur les moyens afin de permettre à son personnel élargi aux conjoints et conjointes de passer d’agréables moments de fête autour d’un copieux repas et de boissons diverses. Mais avant, le directeur administratif et financier et la secrétaire à l’information et à la communication ont livré un message aux travailleurs.
Pour le Daf Emmanuel Beuchet, c’est l’occasion de souligner les efforts constants et le professionnalisme dont font preuve à chaque instant les travailleurs pour l’atteinte des objectifs de la Sobebra et la satisfaction des clients. C’est aussi l’occasion de rencontres et de dialogue entre les parties concernées pour évaluer les acquis, ouvrir des perspectives. Et en termes de perspectives, Emmanuel Beuchet, annonce, au nom du Directeur général Sébastien Yves-Ménager, des investissements à venir pour l’augmentation des capacités de production de la Sobebra et l’amélioration permanente de la qualité de ses produits. Ainsi, la Sobebra a investi dans l’outil industriel par l’acquisition de 4 TOD de 1850 hectolitres qui ont été installés la semaine dernière. En août ce sera l’installation d’un pasteurisateur sur le groupe 1 afin d’augmenter la capacité d’embouteillage de bière qui est aujourd’hui à 5 mille litres. « Mais le plus grand investissement demeure le climat social apaisé que nous entretenons à la Sobebra », a-t-il reconnu avant de féliciter les équipes qui ont œuvré à l’atteinte des objectifs mensuels.
A sa suite, Estelle Loueke, la secrétaire à l’information et à la communication du Syntrasob, a, au nom du personnel, remercié le Dg, Sébastien Yves-Ménager pour son savoir-faire, lui qui, en bon dirigeant, a pu sortir la maison Sobebra de l’impasse. Selon elle, le Dg/Sobebra, par son management, a permis à la société de résister aux menaces de licenciement collectif ou individuel pour des raisons économiques comme c’est le cas ailleurs. En un an, les travailleurs ont obtenu beaucoup d’avantages : augmentation de la grille salariale, la régularisation des situations salariales, l’extension progressive de la prime de performance aux autres départements, la promotion exceptionnelle de trois échelons aux travailleurs admis à la retraite, l’augmentation de la prime de résidence, le dépistage du cancer de la prostate et du sein. Cependant et comme il est d’usage à ces moment, la porte-parole du Syntrasob n’a pas manqué de faire le point des revendications non encore satisfaites. Il s’agit d’accorder trois échelons aux travailleurs jusqu’à 5 ans de la retraite, augmenter les frais de mission, porter le taux d’assurance maladie à 90% pour tous, augmenter la prime de transport eu égard au coût de vie, augmenter la prime de nuit à 2500f, étendre la prime de performance aux autres départements, assister ou prendre en charge les grands malades, payer le 13e mois au mois de juin, clôturer et signer la convention collective. La remise de trophée à l’équipe gagnante a clôturé cette belle fête.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite