Election législative du 28 avril : Des urnes saccagées et brûlées à Parakou

1 819

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Il sonnait environ 13h hier, quand la situation a dégénéré à Parakou. En moins d’une heure de temps, le calme observé dans la matinée s’est transformé en une bataille rangée entre populations et agents de la Police républicaine. C’est Tourou dans le 1er arrondissement qui a donné le top avec la destruction du matériel électoral. Les trois arrondissements de Parakou ont ensuite pris. Armées de gourdins et de machettes, les manifestants ont arrêté le processus électoral. Presque tous les bureaux de vote ont été saccagés à Parakou. Des candidats des deux listes n’ont pas pu exprimer leur vote. Pourchassés par la population ils se sont réfugiés dans les locaux de la mairie de Parakou. Des pneus sont brûlés à tous les carrefours. La Police est restée impuissante face aux manifestants qui réclament des élections inclusives. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le scrutin n’est pas allé à son terme à Parakou. Situation identique dans plusieurs arrondissements de Tchaourou où le domicile d’un député aurait été incendié. La presse aussi a été prise à partie par les manifestants.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite