Candidat au poste de conseiller à la Haac : Armand Godonou Hounsou fait du passage au numérique, son cheval de bataille

585

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les déclarations de candidatures pour le compte de la sixième mandature de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), se multiplient.  Dans la soirée d’hier, mercredi  24 avril 2019, c’est le jardin du Bar restaurant Cabane de Cotonou, qui a servi de cadre devant un parterre de journalistes, à celle d’Armand Godonou Hounsou.

Depuis lundi dernier, le dépôt des dossiers pour le renouvellement des conseillers à la Haac a été lancé. Avant qu’il n’aille déposer le sien, gage de son entrée en lice pour la mandature prochaine, Armand Godonou Hounsou a préféré prendre en amont, l’onction de ses confrères et consœurs, professionnels des médias. Ceci, dans l’objectif de partager avec eux les valeurs qu’il entend défendre au sein de cette institution de régulation des médias, une fois élu. Après avoir remercié ces confrères et consœurs mobilisés autour de lui pour la circonstance, il est allé à  l’essentiel. « J’ai décidé d’être candidat à  la sixième mandature de la Haac,  pour d’abord un objectif précis. Il s’agit du virage vers le numérique et les défis à relever dans ce sens, pour nous professionnels des médias. Aujourd’hui, il convient de noter que le passage au numérique concoure à une meilleure gestion de la presse béninoise et présente plusieurs opportunités pour cette presse. Avec ce virage en cours, le Bénin est déjà  en ce qui concerne la Télévision numérique terrestre à 28 sur 35 centres d’émissions. Comme avantages entre autres, nous aurons une meilleure gestion des fréquences  et une bonne qualité de son.  Les chaînes de radios  aussi deviendront numériques et seront captées sur toute l’étendue du territoire, d’où la disparition progressive de ce qui était considéré comme rayon de couverture.  Il faut donc défendre ce vaste projet au niveau de la Haac et rendre aussi cette dernière plus numérique et aux pas… », a-t-il déclaré.  Il a ajouté avoir d’autres ambitions novatrices et qu’il attendra le moment de la campagne électorale, pour les dévoiler.  A sa suite, parole a été donnée à André Marie Johnson, un ancien de la télévision nationale du Bénin. Il a exprimé sa joie, quant au projet que défend le candidat. Pour lui,  beaucoup évoquent le passage au numérique sans prendre le soin d’aller plus loin dans les détails qui tournent autour. « C’est donc bien d’en parler et d’en faire une préoccupation majeure car, ça a besoin effectivement de débat autour. J’espère qu’on aura une Haac de professionnels comme l’avait souhaité le président Patrice Talon. Mais en attendant, le candidat a tout mon soutien et je suis là pour lui », dit-t-il. D’autres interventions se sont enchaînées, toujours dans le cadre de soutenir le candidat Armand Godonou Hounsou, pour cette ambition. Ce dernier se porte candidat dans la catégorie des techniciens audiovisuel. Il est monteur audiovisuel, spécialiste en multimédia et en service à l’Ortb.

 

Janvier GBEDO (Stag)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite