Lutte contre la fraude douanière dans le Mono-Couffo : La Douane intercepte un lot de marchandises

314

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Une prouesse des  hommes du Dg Charles Inoussa Sacca Boco)

Le service d’intervention rapide Mono-Couffo de la Douane vient de réaliser un exploit. Il a mis la main sur des marchandises qui sont frauduleusement entrées sur le territoire national. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 15 avril aux environs de 4h du matin. Le véhicule  immatriculé AR 3744 RB chargé de diverses marchandises dont 434 cartons de boissons alcoolisées et 62 cartons de divers produits alimentaires a été arraisonné par les disciples de St Mathieu du Mono-Couffo. Ils ont simplement demandé au conducteur du véhicule de donner la preuve que les marchandises qu’il transporte ont subi un contrôle régulier. Mais ce dernier n’avait sur lui aucun document attestant le fait. C’est ainsi qu’aussi bien les marchandises et le véhicule ont été saisis.

Dans le but de contribuer au renflouement des caisses de l’Etat, le Directeur général Charles Inoussa Sacca Boco fait de la lutte contre la fraude douanière son cheval de bataille. Aussi, a-t-il décrété une veille permanente.  Au niveau du Service d’Intervention Rapide du Mono et du Couffo, les indélicats commerçants qui sont passés maîtres dans l’art de faire passer frauduleusement leurs marchandises sont traqués de jour comme de nuit. Les résultats sont visibles puisque de plus en plus, leurs manœuvres sont démasquées et ils sont pris dans les mailles. Cette action n’est pas la première et ne sera pas la dernière tant que les fraudeurs ne vont pas comprendre que les choses ont changé. Ces commerçants indélicats doivent savoir qu’en plus d’être privés de liberté, ils auront à payer une forte amende. Pour le cas précis, c’est des dizaines de millions que le propriétaire des marchandises va débourser alors que s’il déclarait comme cela se doit les marchandises il aura à payer au plus 1 million 500 mille FCFA. Pourquoi alors prendre ce risque…

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite