Découverte de l’espace ‘’Wilpac Gospel Sensible Académie’’ : William Léandre Amèvi pour un timbre musical inédit au Bénin

79

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Le Gospel comme pilier de la créativité)

Depuis 3 ans, le centre ‘’Wilpac Gospel Sensible Académie’’ travaille d’arrache-pied à l’amélioration de la production musicale au Bénin.  Son promoteur a voulu exposer à la face du monde toutes les réalisations de la maison depuis qu’elle est portée sur les fonts baptismaux. C’est à la faveur d’une cérémonie symbolique qui s’est déroulée dimanche 14 avril 2019 au siège de l’académie que des détails  sont donnés sur ses activités.  Les débuts de cette académie  remontent au mois de  novembre 2015, où  l’ambition de contribuer à placer la musique béninoise sur les orbites a commencé par germer. « J’ai d’abord lancé des cours de musique générale, étant entendu que j’ai longtemps joué dans la musique du showbiz, encore appelée profane, avec tous les plus grands noms du pays. J’ai eu la grâce d’effectuer des voyages hors du continent africain pour la musique. Malgré cela, Les gens n’ont pas réagi à mon offre de cours », souligne William Léandre Amèvi, le promoteur de l’académie. Et toujours à l’en croire, ce projet n’a pris son envol qu’à partir du moment où un élément essentiel s’y est ajouté, ‘’le Gospel’’.  « Mais quand j’ai dit cours de  Gospel, ils ont commencé à courir  vers moi, et ceux qui y goûtent prennent goût et n’arrêtent pas de revenir. C’est ainsi que j’ai compris que le plan de Dieu est que j’enseigne strictement le Gospel seul.  C’est vrai que j’avais déjà quitté les scènes profanes en tant que pianiste, mais pour l’académie, je pensais quand même donner une place à la musique du showbiz, mais personne n’a réagi. J’ai alors compris que Dieu parlait clairement et qu’il fallait obéir, parce que c’est un énorme privilège que d’être le choix de Dieu », ajoute  le jeune promoteur pour indiquer les raisons pour lesquelles son centre ‘’Wilpac Gospel sensible Académie’’ ne se consacre qu’à la production de la musique Gospel. Pour la petite histoire, l’académie a démarré dans son salon, un appartement de rien du tout, pour ne pas dire chambre-1salon, et avec un seul piano. Aujourd’hui, c’est toute  une maison avec une cour privée et une douzaine de pianos qui respectent les normes internationales en matière d’éducation pianistique qui constituent cette académie. Et déjà des étudiants ont achevé leur formation et sont des produits finaux qu’on peut immédiatement employer sur le terrain.  « Nous sommes en train de préparer un ouvrage d’un peu plus de 300pages, pour représenter de façon sommaire le Contenu de notre programme d’étude. Nous sommes à 70% du montage graphique déjà. Nous avons le but de former une génération qui développe un langage musical très avancé mais aussi personnalisé », fait savoir William. Parmi les activités de l’académie on peut évoquer les cours privés, par consultation, les cours en groupe par séminaires programmés.  Les pianistes, bassistes, guitaristes qui jouent déjà leur instrument  sont la cible principale. Le centre s’occupe également de l’initiation aux instruments, mais là c’est une activité secondaire. Le volet dénommé ‘’Testament Vision’’ est la branche de la maison qui s’investit dans la production musicale. Son but est de construire progressivement un répertoire interne compétitif.

 

Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite